Getty Images

Bertens prive Halep du trône

Bertens prive Halep du trône

Le 11/05/2019 à 20:44Mis à jour Le 12/05/2019 à 01:07

WTA MADRID - La Néerlandaise Kiki Bertens s'est offert le titre samedi en deux sets (6-4, 6-4) aux dépens de la Roumaine Simona Halep, qu'elle prive ainsi d'un retour sur le trône de N.1 mondiale lundi. Il s'agit du neuvième titre de sa carrière, son deuxième de la saison après Saint-Pétersbourg.

Kiki Bertens se souviendra de sa semaine à Madrid. La Néerlandaise, 7e joueuse mondiale, a remporté le 9e et plus grand titre de sa carrière samedi en prenant le meilleur en finale en deux sets (6-4, 6-4) et 1h27 de jeu sur la numéro 3 mondiale Simona Halep. Elle devient ainsi la première joueuse à décrocher le trophée dans la capitale espagnole sans avoir perdu le moindre set et s’affirme comme une prétendante sérieuse à Roland-Garros.

Elle n’était pas favorite, mais il n’y a pas eu photo. Kiki Bertens a réalisé une sacrée performance pour s’octroyer son premier trophée dans la catégorie Premier Mandatory à Madrid face à Simona Halep, invaincue jusqu’alors sur terre battue. La Néerlandaise atteindra son meilleur classement en carrière la semaine prochaine : elle pointera à la 4e place mondiale, empêchant par la même occasion sa victime en finale de reconquérir le trône (Halep redeviendra dauphine de Naomi Osaka).

Bertens a privé Halep de rythme

Réputée indébordable et quasiment invincible sur ocre dans le jeu en cadence du fond, Simona Halep a pourtant entamé cette finale en patronne, réalisant le premier break à 3-1 sur un retour gagnant dont elle a le secret. Mais peu à peu, la machine s’est grippée. Si la Roumaine a traîné un rhume toute la semaine, son adversaire du jour est plus que vraisemblablement la cause de ce dérèglement soudain.

Par ses trajectoires bombées à l’échange, son lift et ses changements de rythme, Bertens a proposé un défi auquel Halep a eu toutes les peines du monde à répondre. Menée 4-2 dans la manche inaugurale, la Néerlandaise a alors aligné six jeux d’affilée (6-4, 2-0) pour renverser la situation et prendre un set et un break d’avance, privant totalement la numéro 3 mondiale du rythme qu’elle aime tant. Elle s’est notamment employée à multiplier les amorties pour casser le rythme et torturer une adversaire peu à l’aise dans ses courses vers l’avant.

Seulement 9 coups gagnants pour Halep

Si Halep n’a rien lâché et a refait son retard dans la deuxième manche dans un premier temps, elle a de nouveau cédé sa mise en jeu à 2-2 et n’a jamais pu revenir dans la finale. Beaucoup moins entreprenante que Bertens (elle n’a fait que 9 coups gagnants contre 25 pour la Néerlandaise), elle a subi et n’a pas eu de réussite non plus, à l’image de ce point incroyable où un smash adverse manqué et largement dehors l’a heurtée, lui faisant ainsi perdre le point.

Bertens, de son côté, a eu les nerfs très solides jusqu’au bout, s’appuyant notamment sur une belle qualité de première balle. Elle n’a jamais dévié d’une tactique bien au point, toute en variations, pour imposer son rythme au match. De telles qualités pourraient bien lui permettre de réussir un coup du côté de la Porte d’Auteuil. Mais Halep, tenante du titre, a sûrement bien l’intention de vendre chèrement sa peau et aura soif de revanche.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0