Getty Images

Serena Williams prête à affronter la "Bianca mania" en finale

Serena Williams prête à affronter la "Bianca mania" en finale
Par Eurosport

Le 11/08/2019 à 07:25Mis à jour Le 11/08/2019 à 12:49

WTA TORONTO - Serena Williams a évité le piège Marie Bouzkova samedi en demi-finale et s'est qualifiée en trois sets (1-6, 6-3, 6-3) pour la finale. Elle y retrouvera Bianca Andreescu, la sensation canadienne de 19 ans.

Ouf ! Serena Williams a surmonté l'étonnante tchèque Marie Bouzkova, samedi, pour se qualifier pour la finale du tournoi WTA de Toronto, où elle défiera la pépite locale Bianca Andreescu. Issue des qualifications, Bouzkova a posé d'énormes problèmes à l'Américaine, triple vainqueur du tournoi canadien et qui s'en est finalement sortie en trois sets 1-6, 6-3, 6-3.

Pour atteindre le dernier carré, Bouzkova, 21 ans et 91e mondiale, a notamment éliminé l'Américaine Sloane Stephens, vainqueur de l'US Open 2017, Jelena Ostapenko, sacrée à Roland-Garros la même année, ou encore l'ancienne N.1 mondiale Simona Halep, qui a remporté Wimbledon il y a un peu plus d'un mois, sur abandon.

Mais c'est bien Williams qui affrontera la pépite locale Bianca Andreescu. Un sacre au Canada offrirait à la "reine Serena" son premier titre depuis sa victoire à l'Open d'Australie 2017, sa 23e levée en Grand Chelem. "Je dois seulement être plus régulière et ne pas faire autant d'erreurs. Je dois être prête à frapper un millier de balles s'il le faut", a confié Serena Williams, vainqueur de son 500e match en carrière sur dur. "Dans le premier set, je cherchais à en faire un peu trop alors j'ai dû adapter mon jeu", a-t-elle ajouté.

Vidéo - Léthargique puis tranchante, une Serena à deux visages écarte Bouzkova

01:00

"J'espère qu'il y aura encore quelques supporters pour moi"

Andreescu, elle, est devenue la première Canadienne à atteindre la finale du tournoi canadien depuis 1969 en dominant l'Américaine Sofia Kenin, 20 ans, 6-4, 7-6 (5). La jeune Canadienne de 19 ans n'a jamais fait mieux qu'un 2e tour en Grand Chelem mais elle s'est fait un nom sur le circuit en s'imposant à Indian Wells en mars.

"Je sors de deux mois compliqués", a expliqué celle qui revient de blessure, un problème à une épaule qui l'avait contraint à faire une croix sur Roland-Garros, et qui effectue à Toronto son retour sur les courts. "Tout ce que je peux dire, c'est que je suis heureuse d'être de retour. Mon épaule va bien. Je suis en finale de la Rogers Cup. La vie est vraiment géniale !"

Vidéo - 50 ans après, Andreescu écrit l'histoire du tennis canadien

01:17

Impressionnante depuis le début de la semaine, Andreescu confirme sa saison de l'explosion. Elle s'apprête à disputer sa quatrième finale en huit tournois en 2019, et possède un bilan remarquable de 40 victoires pour seulement 4 défaites. Avec son jeu offensif et sa capacité à alterner puissance et toucher, la jeune joueuse ne cesse d'étonner. Elle s'apprête désormais à disputer une finale devant son public - elle qui vit à Toronto - totalement acquis à sa cause. "Je ne l'ai jamais rencontré. Mais je suis devenu fan moi aussi !" a assuré Serena Williams. "Tout le monde est à fond derrière elle. C'est l'effet Bianca ! J'espère qu'il y aura encore quelques supporters pour moi dans le stade" s'est-elle amusée.

Le respect est mutuel entre les deux joueuses, que 18 ans séparent. "J'ai toujours voulu jouer contre Serena, je suis plus qu'impatiente et reconnaissante" a dit Andreescu après sa rencontre. La Canadienne ne compte pas pour autant se laisser submerger par l'affiche et va défendre chèrement ses chances. "Ce sera un honneur d'être sur le court avec elle. Mais comme je l'ai toujours dit, quand je joue, je n'ai peur de rien. Donc j'espère que ce sera aussi le cas face à elle."

(Avec AFP)

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313