Getty Images

Caroline Garcia vit un rêve : "Tout est arrivé si vite..."

Garcia : "Tout est arrivé si vite..."

Le 08/10/2017 à 16:30Mis à jour Le 08/10/2017 à 17:34

WTA PEKIN - Vainqueur de son plus grand titre en carrière, dimanche en Chine, Caroline Garcia vit un rêve éveillé. Virtuellement qualifiée pour le Masters, la Française va surtout se retrouver face à un calendrier démentiel d'ici Singapour. Cette explosion constitue même une surprise pour elle.

Un acte fondateur. Une semaine après avoir enlevé le plus grand titre de sa jeune carrière à Wuhan, Caroline Garcia est parvenue à faire encore mieux en allant décrocher un trophée encore plus important à Pékin. Equivalent d'un Masters 1000 chez les hommes, le tournoi pékinois (catégorisé en Premier Mandatory par la WTA) va forcément marquer un nouveau départ pour la Lyonnaise, qui fêtera ses 24 ans dimanche prochain. L'avenir est à elle.

"Incroyable, c'est le mot ! J'ai vécu deux semaines folles. Comment pouvais-je penser en arrivant en Chine que j'allais gagner deux trophées ?", s'est demandée la future n°9 mondiale à la WTA, après avoir battu Simona Halep en deux sets (6-4, 7-6(3)) au terme d'une finale serrée mais très bien négociée. "J'étais en mode : 'Sérieusement, c'est vraiment arrivé ?'. Cela a été deux semaines incroyables. Tout est arrivé si vite..."

" Je devais garder le contrôle"

Ce qui a marqué lors des deux dernières semaines, c'est le niveau de jeu de la Lyonnaise. La future n°1 française n'avait jamais aussi bien senti la balle raquette en main avant de débarquer en Asie. En tout cas, pas sur une durée de temps aussi longue et face à des adversaires d'un tel calibre. Coup droit, revers, service, un élément déterminant de son jeu, Garcia a vu les planètes s'aligner à un moment idoine d'un point de vue technique.

Un fait rare pour un joueur de tennis, toujours en quête de ce sentiment de perfection. "C'est difficile de mettre des mots sur ce que je ressens actuellement", a continué la Française. "La clé était d'être agressive et de dominer les rallyes. Mon service a été important lors de la finale car Halep est excellente en retour. Je devais mettre la pression mais également garder le contrôle à l'intérieur de moi."

Un calendrier effrayant d'ici fin octobre

Ereintée par ses efforts répétés et légèrement touchée à la cuisse droite depuis son passage à Wuhan, Garcia n'a cependant pas encore décidé si elle allait enchaîner avec une quatrième semaine de compétition. Elle devrait annoncer d'ici lundi si elle s'octroie une semaine de repos ou un nouveau défi asiatique.

Une chose est sûre : elle a demandé une wild-card pour le tournoi WTA de Moscou qui déroulera dans huit jours (du 16 au 21 octobre) pour se terminer à la veille du début du Masters. Si jamais la Française joue le pari à fond, elle abordera le grand rendez-vous de la fin de la saison sans repos véritable. Un coup de poker. Mais le jeu n'en vaut-il pas la chandelle ?

Caroline Garcia genoux à terre après son succès en finale du tournoi de Pékin contre Simona Halep

Caroline Garcia genoux à terre après son succès en finale du tournoi de Pékin contre Simona HalepGetty Images

0
0