Getty Images

Kristina Mladenovic quitte Stuttgart avec d'énormes regrets

Mladenovic quitte Stuttgart avec d'énormes regrets
Par Eurosport

Le 30/04/2017 à 17:41Mis à jour Le 30/04/2017 à 18:35

WTA STUTTGART - Pas de titre à Stuttgart pour Kristina Mladenovic. La Française a cédé en trois sets (6-1, 2-6, 7-6) face à l'Allemande Laura Siegemund, survoltée devant son public. Une grosse déception pour Mladenovic, qui avait notamment battu cette semaine Angelique Kerber et Maria Sharapova.

Cela s'est joué à rien. Kristina Mladenovic est passée à deux points d'un deuxième titre dimanche. Mais à Stuttgart, où la Française avait vécu une superbe semaine, éliminant notamment la numéro deux mondiale Angelique Kerber et la médiatique revenante Maria Sharapova, la victoire a fini par lui échapper. En transe devant son public, Laura Siegemund a eu le dernier mot, en trois sets (6-1, 2-6, 7-6) et 2h30 d'un superbe combat, surtout dans sa partie finale.

Si regret il doit y avoir pour Mladenovic, au-delà du dénouement, c'est aussi au niveau de son entame de match. Totalement dominée, crispée et pas en rythme, elle a été breakée à trois reprises. Siegemund, finaliste l'an dernier ici-même et qui a bénéficié d'une wild-card pour rentrer dans le tableau, voulait ce titre. Kiki Mladenovic a donc dû hausser sérieusement son niveau de jeu pour que cette finale ne tourne pas court. Et c'est ce qu'elle a fait.

Kiki rate la Porsche

Dès le début de la deuxième manche, ce fut le jour et la nuit. Plus d'intensité dans les frappes, des prises d'initiative et, inévitablement, la roue a tourné. La Française a signé un premier break, puis un deuxième et presque aussi vite qu'elle avait été soufflée lors du premier acte, elle a recollé, entraînant Laura Siegemund dans un set décisif. Il allait, et de loin, s'avérer le plus intéressant, car les deux joueuses y ont enfin accordé leurs violons.

Le scénario a même atteint une vraie dramaturgie à partir de 4-4. Lâchée par son coup droit, Kristina Mladenovic a sauvé trois balles de break, mais la quatrième lui a été fatale. Mais alors qu'elle servait pour le titre, Siegemund, menée 15-30, a écopé d'un point de pénalité pour dépassement de temps au service. Une décision rarissime à un tel moment du match, qui a grandement contribué au débreak de la Française et provoqué la colère du public allemand.

Tout s'est ensuite décidé dans un tie-break étouffant. Mladenovic y a rapidement mené 4-1 mais Laura Siegemund n'a rien voulu céder. C'est elle qui a obtenu la première balle de match à 6-5 et ce fut la bonne, grâce à une extraordinaire contre-amortie de coup droit. Un dénouement épique pour une finale de très belle facture. Kiki Mladenovic rate le titre et la Porsche mais cette semaine lui aura quand même apporté quelques certitudes supplémentaires. Lundi, elle va grimper à la 17e place mondiale, sons nouveau meilleur classement. Et il n'y a pas de raison que cette progression s'arrête.

0
0