Caroline Garcia touche enfin au but. Au terme d'une finale rythmée et très inégale, la Française est allée chercher le plus grand titre de sa jeune carrière, samedi en Chine, en s'adjugeant le tournoi WTA Premier 5 de Wuhan.
Vainqueur en trois manches et 2h43 de combat de l'Australienne Ashleigh Barty (6-7(3), 7-6(4), 6-2), Garcia a puisé au fond d'elle-même pour conquérir le plus grand titre du tennis féminin français depuis le sacre de Marion Bartoli à Wimbledon en 2013. Il aura donc fallu quatre années pour revoir ces dames au tout premier plan. Garcia a surtout réussi là où Kristina Mladenovic avait échoué à Rome au mois de mai.

Garcia se place dans la course au Masters

Wimbledon
Garcia, l'aventure s'arrête là
HIER À 11:36
Grâce à ce sacre asiatique, Garcia, qui va grimper à la 15e place du classement WTA lundi, va pouvoir ambitionner de devenir la N.1 française d'ici la fin de l'année. Une marche en plus de gravie à bientôt 24 ans. Avec 2980 points au compteur, la Lyonnaise ne comptera plus en effet que 56 petits points de retard sur Kristina Mladenovic, 14e avec 3036 points et à l'arrêt complet depuis Roland-Garros. Et vu sa forme du moment impossible de penser qu'elle ne dépassera pas sa compatriote.
L'autre bonne nouvelle comptable concerne la course aux Masters. Désormais 11e avec 2805 points, la N.2 française va se mêler à la lutte pour le dernier strapontin du grand rendez-vous de la fin de saison. Il lui faudra quand même combler un écart de 805 points sur Johanna Konta, actuellement 8e avec 3610 points. Mais avec ce premier grand trophée dans la poche, voir plus loin va constituer une obligation.

Six breaks consécutifs dans le deuxième set

On retiendra de cette finale, la force mentale de la Lyonnaise. Dominatrice pendant les trois-quarts du premier set, l'actuelle 20e mondiale a probablement pensé que cette finale lui échapperait des mains après la perte de cette manche au jeu décisif. Une manche qu'elle aurait dû remporter. Menée un set à rien et incapable de trouver de la continuité dans le deuxième acte, où elle a perdu son engagement trois d'affilé à partir de 3-3, Garcia a entamé un début de descente aux enfers absolument exceptionnel. Privée de ses premières balles et de sensations des deux côtés, l'exact contraire de ce qu'elle a montré cette semaine, la Tricolore est apparue fébrile et sans solution face à la robuste Barty. Le festival des cadeaux a duré une bonne heure.
En mode diesel mais remontée comme une pendule, l'Australienne a pourtant redonné les clés du camion à sa rivale. Incapable de tenir ses breaks d'avance dans la seconde partie du deuxième set, la joueuse de 21 ans a contribué à offrir un grand n'importe quoi au public chinois. De 3-3 à 6-6, les deux joueuses ont offert six breaks consécutifs. Barty a, elle, vécu le drame de Garcia en se manquant à 5-4 et 6-5. Ses deux ratés ont mis à sa finale.
A nouveau dans sa finale, Garcia a repris sa marche en avant, le jeu décisif du 2e set non sans mal; et mis les dix doigts sur le trophée. Ce premier grand triomphe on ne l'espérait plus. Mais peu importe le scénario montagne russes. Les plus beaux sacres ce sont toujours les plus difficiles.
Wimbledon
Retrouvée, Garcia ne veut pas s'enflammer : "Les choses vont vite"
01/07/2022 À 06:24
Wimbledon
Garcia ne s'arrête plus
29/06/2022 À 16:34