L'abandon de Jourdain

L'abandon de Jourdain
Par Eurosport

Le 17/12/2004 à 14:30Mis à jour

Auteur d'une remontée fulgurante depuis quelques jours, Roland Jourdain (Sill et Veolia), 3e du Vendée Globe, a renoncé, vendredi. Le plus inquiétant est que Jean Le Cam (Bonduelle), 2e de l'épreuve, courre sur un bateau strictement identique.

Bonduelle était depuis le départ des Sables d'Olonne, le 7 novembre, particulièrement intéressé à la bonne marche du monocoque Sill et Veolia, pour la simple raison que c'est le "sister ship" de Bonduelle, c'est à dire la copie conforme, dans les moindres détails. En vue du Vendée Globe 2004/05, ces éternels complices que sont Jean Le Cam et Roland Jourdain avaient lancé l'étude commune d'un nouveau 60 pieds, avec le cabinet d'architecte Lombard, et puis la construction de deux exemplaires, aux chantiers JVM, à Cherbourg.

Le Cam : "J'ai eu une grosse angoisse"

Première sortie en mer de Le Cam (Bonduelle) et premiers problèmes de quille

Les équipes de Bonduelle et Sill et Véolia avaient alors décidé de multiplier par 2.5 la raideur de la quille, pour améliorer le phénomène de torsion. "C'est quand même notoire comme modification", avait estimé Jean Le Cam.

"J'ai eu une grosse angoisse quand il m'a téléphoné" ,a expliqué Jean Le Cam, vendredi. "J'ai arrêté le bateau et j'ai fait l'inspection complète. Ce sont les deux mêmes quilles. Celle de 'Bilou' a eu quelques problèmes au début. Est-ce que ça peut avoir un rapport ? Je ne comprends pas. Je ne vais pas faire d'hypothèses hasardeuses. Je vais quand même jeter un oeil plus assidûment."

"On était quatre depuis le début et le voir partir comme ça c'est dur", a réagi Vincent Riou. "On craint tous le crash technique. Quand ce sont des gens qu'on aime bien, même si ce sont des concurrents, c'est un peu dur. J'aimerais bien savoir ce qui s'est passé parce que "Bilou", ce n'est pas le genre à faire des bêtises".

0
0