Thiercelin en danger

Thiercelin en danger

Thiercelin en danger
Par AFP

Le 28/12/2004 à 13:45Mis à jour

Face à la menace de démâtage, ProForm a demandé mardi à Marc Thiercelin, 8e du Vendée Globe, de se dérouter vers la Nouvelle-Zélande. "Je suis vraiment inquiet avant d'attaquer le Pacifique", a indiqué le marin de La Rochelle, qui craint son tout premier

"Je ne peux pas agir en pleine mer, je suis vraiment inquiet avant d'attaquer le Pacifique", a reconnu lors d'une vacation radio Thiercelin dont le voilier a été endommagé le 1er décembre. Il se dirige à petite vitesse vers le sud de la Nouvelle-Zélande.

"ProForm craque de partout et cogne beaucoup. Je n'en ai pas fini avec la casse puisque que mon chariot de grand-voile, déjà fragilisé, n'a pas résisté dans cette mer démontée. A l'heure actuelle, j'ai l'impression que je ne peux plus descendre la grand-voile, le rac est arraché. J'accumule les avaries, dans ces conditions, la décision que j'ai prise avec mes partenaires me paraît la plus sage. Une fois à l'abri, j'aviserai" , a-t-il conclu.

ProForm a déjà démâté à cinq reprises par le passé avant d'être acheté par Thiercelin, selon l'équipe à terre du navigateur. "C'était son point faible, je le savais. Je ne veux pas tenter le diable", a commenté le skipper.

"Je n'ai jamais abandonné une course de toute ma carrière. Cette fois, j'ai peur que le matériel ait été plus fort que moi" , a regretté Thiercelin.

0
0