Getty Images

Des Bleus renversants ne sont plus qu'à une victoire de Tokyo

Des Bleus renversants ne sont plus qu'à une victoire de Tokyo
Par Eurosport

Le 09/01/2020 à 19:13Mis à jour Le 09/01/2020 à 22:34

TQO - L'équipe de France est passée à un set de voir ses espoirs de Jeux Olympiques de Tokyo s'envoler mais elle a réagi pour s'imposer en cinq manches (13-25, 22-25, 25-14, 25-21, 15-9) face à la Slovénie. Elle jouera sa qualification en finale vendredi face à l'Allemagne qui a battu la Bulgarie.

Les Bleus ont fait un tour en enfer. Menés deux sets à zéro face la Slovénie, ce jeudi, lors de la demi-finale du TQO, Laurent Tillie et ses hommes sont passés à un set de ne pas voir les Jeux Olympiques de Tokyo. Mais grâce à un mental d'acier, ils ont su changer leur destin pour finalement s'imposer 3-2 (13-25, 22-25, 25-14, 25-21, 15-9) au bout du suspense. Pour s'offrir l'unique billet pour le Japon cet été en jeu à Berlin, l'équipe de France devra battre l'Allemagne tombeuse de la Bulgarie dans l'autre demi-finale.

Les Bleus ont remporté l'un des matches les plus fous de leur histoire. Les coéquipiers de Benjamin Toniutti ont été totalement dépassés pendant deux set et demi, menés 2 manches à 0 et 10-8 dans la troisième manche, sans réussir de contre, dominés physiquement par la puissance des vice-champions d'Europe. Et puis, le pointu Jean Patry, fantomatique jusque-là, a retrouvé son niveau exceptionnel des deux premiers matches de poule: huit services consécutifs pour prendre les commandes du set (16-10) et faire basculer la rencontre en faveur des Français.

"Je ne sais pas comment on s'en est sorti, parce qu'à l'issue des deux premiers sets, ils étaient injouables. On n'était même pas énervé, on faisait quelques erreurs et il n'y avait pas de solutions", a commenté le central tricolore Nicolas Le Goff, au micro de la chaine L'Equipe. Encore fallait-il gagner le tie-break, pour des Français qui restaient sur sept revers d'affilée au cinquième set, dont la cruelle demi-finale de l'Euro-2019 il y a un peu plus de deux mois à Bercy, cédé aux Serbes.

"Vous avez le volley dans le sang, et vous jouez à l'instinct"

"Et si ça va au tie break, on est content de ce tie break et on le joue à fond !", avait d'ailleurs prévenu le sélectionneur dans sa causerie d'avant demi-finale, avant d'ajouter "Vous avez le volley dans le sang, et vous jouez à l'instinct ". Et c'est une nouvelle série au service du passeur Antoine Brizard qui a permis aux Bleus de s'échapper au dernier set (8-3) et ne plus être revus par des Slovènes KO debout.

Earvin Ngapeth - France Volley

Earvin Ngapeth - France VolleyGetty Images

Le scénario ressemble comme deux gouttes d'eau à la demi-finale de l'Euro-2015, où les Français étaient menés par la Bulgarie, à Sofia, 2 sets à 0, avant de renverser la rencontre, et aller chercher le lendemain le sacre continental. Il reste donc une dernière marche à franchir à la bande d'Earvin Ngapeth pour revoir les Jeux, une deuxième qualification après Rio-2016 et tenter d'effacer la déception d'une 9e place.

(Avec AFP)

0
0