C'est une déconvenue qu'on n'avait pas vue venir. Alors qu'elles visaient un doublé, qu'elles devaient se disputer le titre et qu'on se demandait comment l'or pouvait leur échapper, Pauline Ferrand-Prévot, double championne du monde en titre et légende du VTT, et Loana Lecomte, lauréate haut la main des quatre épreuves de Coupe du monde du début de saison, sont tombées sur beaucoup plus fortes qu'elles, à Tokyo. Le podium devait s'écrire en bleu, blanc et rouge mais ce sont trois Suissesses qui l'ont subtilisé pour un triplé historique en plaçant trois représentantes aux trois premières places, une première depuis que la discipline a rejoint le programme olympique en 1996.
Suivez les JO en intégralité en vous abonnant à Eurosport
Jolanda Neff, championne olympique au terme d'une course qu'elle a dominée de bout en bout, a devancé ses deux compatriotes, Sina Frei et Linda Indegrand. Loana Lecomte a pris la sixième place, à 2'57", alors que PFP, un temps en lice pour le podium, a complètement craqué, termine 10e à 4'45''. C'est un immense coup de massue pour la délégation tricolore qui comptait sur son formidable duo pour affoler le compteur des médailles. Mais ce n'est que de l'amertume et de la frustration qu'ont récoltées les deux femmes.
Tokyo 2020
Sarrou : "C’était clair qu’on enlevait la planche, je pense que Van der Poel a fait une erreur"
29/07/2021 À 11:59

Chute pour Ferrand-Prévot, incident mécanique pour Lecomte

La triple championne du monde avait pourtant bien démarré sa journée. Au contact avec Nef sur le circuit technique et difficile d'Izu, rendu plus piégeux encore par la pluie tombée quelques heures avant le départ, elle a chuté, un incident qui lui a coûté une trentaine de secondes et contre lequel elle s'est battue quitte à en perdre sa lucidité. Car si Ferrand-Prévot est revenue dans la discussion jusqu'à se lancer à la poursuite de Nef à trois tours de l'arrivée, elle a mal dosé son effort et a fini par exploser. En panne de jambes puis victime d'un incident technique, Lecomte a démarré dans le dur et n'a jamais réussi à refaire son retard. Invaincue en Coupe du monde cette année, elle n'a jamais vraiment défendu ses chances de médaille ce mardi au terme des 20,5 km tracé à Izu, au pied du Mont Fuji.

Ferrand-Prevot, la poisse : sa chute en début de course qui l'aura retardée

De son côté, Neff a été impitoyable. La Suissesse a même fait ce que Lecomte avait l'habitude de faire cette saison sur toutes les manches de Coupe du monde: elle a pris seule la tête dès les premiers kilomètres, a peu à peu creusé l'écart jusqu'à avoir une marge relativement confortable d'une minute sur ses poursuivantes, avant de gérer son avance sur ses compatriotes. Ne laissant aucune chance à la concurrence.
A 29 ans, le coup est encore plus rude pour Ferrand-Prévot dont la relation avec les JO est décidément compliquée. Vingt-sixième à Londres en 2012, contrainte à l'abandon en 2016 à Rio alors qu'elle visait déjà le titre, celle qui reste la référence de son sport depuis des années a subi une nouvelle désillusion. Pour Loana Lecomte, la déception est réelle mais à 21 ans et pour ses premiers JO, la pression était moins forte sur ses épaules. Mais la déception est sans doute la même. Rendez-vous dans trois ans, à Paris...
Tokyo 2020
Ferrand-Prévot : " Comme les médias s’en donnent à cœur joie…"
28/07/2021 À 12:20
Tokyo 2020
"Elle débranche le cerveau", "un geste stupide" : Règlement de compte entre Ferrand-Prévot et Neff
28/07/2021 À 05:30