Getty Images

Les Toyota sont entrées dans la nuit en tête : Revivez les 8 premières heures de la course

Les Toyota sont entrées dans la nuit en tête : Revivez les 8 premières heures de la course
Par Eurosport

Le 16/06/2019 à 08:00Mis à jour Le 16/06/2019 à 10:34

24 HEURES DU MANS - Le départ de la 87e édition a été donné à 15h00 samedi sur le Circuit de la Sarthe. Les Toyota n°7 (Conway, Kobayashi et Lopez) et n°8 (Buemi, Nakajima et Alonso) ont gardé le contrôle de la course jusqu'à l'arrivée de la nuit.

23h19 Cette première partie du live commenté est terminée. Rendez-vous dimanche pour la suite et fin des 24h du Mans. Vous pouvez retrouver les dernières actualités et vidéos de la course sur notre site.

23h16 Toyota continue de dominer la course. La n°7, actuellement aux mains de Conway, est toujours en tête avec 0"8 d'avance sur la n°8 de Buemi.

23h00 Classements après 8 heures de course.

22h38 Pit de la Toyota n°8. Pas de changement de capot. Elle reste leader.

22h30 Toyota change le capot avant de la n°7. Lapierre passe aux commandes de l'Alpine n°36, 2e en LMP2.

22h15 Nouvelle sortie de piste pour Lopez (Toyota n°7), désormais à 4" de la n°8 leader.

22h04 Nakajima (Toyota n°8) reprend P1 à Lopez (Toyota n°7) suite à une sorti de piste de l'Argentin. Un problème frein ? Lopez coupe à présent la chicane Dunlop.

22h00 Classements après 7 heures de course.

GTE Pro : 1-Porsche n°92, 2-Ferrari n°51 +3"9, 3-Corvette n°63 +6"7
GTE Am : 1-Ford n°85, 2-Ferrari n°84 +1'10"5, 3-Porsche n°56 +1 tour

21h57 LMP2 : Vergne (G-Drive n°26) passe Negrao (Alpine n°36) pour P1.

21h39 Lopez (Toyota n°8) passe Nakajima (Toyota n°7), qui repasse.

21h19 Restart, avec slow zone. La Toyota n°7 leader 1 seconde devant la n°8. Fin de slow zone après une vingtaine de minutes.

21h06 Laurent (Rebellion n°3) perd le contrôle sur un freinage et tape fort. Avant endommagé : crash box, fond plat... Aleshin (BR n°11) a ramassé des morceaux de la Rebellion. Du coup, Sirotkin (BR n°17) reprend P3. Après 2'30", Laurent ressort du garage avec son auto réparée !

Vidéo - Le miracle de ces 24 Heures : Laurent tape un rail de face et fait réparer en 2'30" top chrono

02:10

21h00 Classements après 6 heures de course.

20h59 GTE Pro : Estre (Porsche n°92) reprend P1 au stand à Serra (Ferrari n°51). LMP1 : Pit de la Toyota n°8. Bel extérieur de Laurent (Rebellion n°3) sur Aleshin (BR n°11) pour P3.

Vidéo - Quel dépassement de Laurent sur Aleshin pour le podium !

01:10

20h45 Safety car. En tête, Lopez (Toyota n°7) n'a plus que 21" d'avance sur Nakajima (Toyota n°8) au lieu de 46". Restart après 10' de neutralisation.

20h39 Crash de Fässler (Chevrolet Corvette n°64) avec Hoshino (Porsche n°88). La n°64 a beaucoup souffert.

Vidéo - Enorme crash pour Fässler, contraint à l'abandon

01:24

20h35 Negrao (Alpine n°36) reprend P1 à Rusinov (G-Drive n°26) en LMP2.

Vidéo - Même pas peur ! Le dépassement de Negrao sur Rusinov pour la 1re place en LMP2

00:33

20h10 Safety car suite à la sortie de la n°43. Météo : air à 18°C, piste à 24°C.

20h07 Alonso (P2) donne le volant de la Toyota n°8 à Nakajima. Alonso : "Je me sens bien, la voiture était ok. Depuis le warm up, nous avons perdu de la Vmax. Nous sommes en lice pour le podium".

20h00 Classements après 5 heures de course : la Toyota n°7 de Conway, Kobayashi et Lopez, en tête depuis le départ, est 42" devant la n°8 de Buemi, Nakajima et Alonso.

19h40 Grosse bagarre en GTE Pro entre Ferrari, Chevrolet et Porsche.

19h00 Classements après 4 heures de course.

GTE Pro : 1-Corvette n°63, 2-Porsche n°93 +1"0, 3-Ferrari n°51 +2"6
GTE Am : 1-Porsche n°77, 2-Ford n°85 +47"4, 3-Ferrari n°84 +1'37"3

Lapierre (Alpine n°36) : "Ce début de course s’est extrêmement bien passé. Les pneumatiques se sont extrêmement bien comportés lors de mon triple relais, la voiture se comporte bien et nous avons un rythme solide. Nous faisons face à la G-Drive Racing en tête, mais nous nous y attendions."

Philippe Sinault, directeur d'équipe Alpine Signatech : "Nous avons commencé avec un double relais avant d’enchainer sur un triple qui s’est extrêmement bien passé, ce qui justifie le long relais de Nico. Malgré les différentes stratégies, notamment celle de G-Drive qui a fait deux doubles relais, tout semble bien aller et nous devons continuer à respecter notre plan."

18h51 LMP2 : Van Uitert (Oreca G-Drive n°26) passe Thiriet (Alpine n°36) pour P1. Grosse prise de risque.

Vidéo - Van Uitert, un slalom au millième pour passer Thiriet et prendre la tête en LMP2

00:35

18h46 Tête-à-queue de Enqvist (Ligier n°49).

18h40 LMP2 : pit stop du leader Thiriet (Alpine n°36) avec Van Uitert (Oreca G-Drive n°26) juste derrière lui. LMP1 : après le relais pour le moins difficile de Senna, Lotterer (Rebellion n°1) poursuit la remontée. P6.

18h22 Drive through pour la Ford n°67, 2e en GTE Pro, pour sortie de pit stop imprudente au passage de l'Aston Martin n°90.

18h00 Classements après 3 heures de course.

LMP1 : L'écart grandit encore en tête entre Kobayashi (Toyota n°7) et Alonso (Toyota n°8). Van Uitert (Oreca G-Drive n°26) a écopé de 10 secondes de pénalité.

GTE Pro : 1-Corvette n°63, 2-Ford n°67 +12"4, 3-Porsche n°93 +15"7
GTE Am : 1-Porsche n°77, 2-Ford n°85 +20"9, 3-Ferrari n°84 +38"7

18h00 King (Oreca Jackie Chan n°37) ne ménage pas Gonzalez (Oreca Dragon Speed) n°31 pour lui ravir P3. LMP2 : Van Uitert (Oreca G-Drive n°26) passe Lapierre (Alpine n°36) pour P1.

17h50 Magnussen (Corvette n°63) est rentré pendant le Full course yellow pour éviter la panne sèche. Il va repasser pour purger ses 10 secondes de pénalité.

17h43 Wesbrook (Ford n°69) en tête-à-queue en arrivant à la chicane Dunlop. 10 secondes de pénalité au prochain pit stop trois voitures dont la Porsche n°93.

Full Course Yellow : 80 km/h sur tout le circuit. Débris de la Dallara n°29 de De Vries.

17h34 Kobayashi aux commandes de la Toyota n°7, leader au général 46" devant la n°8. Conway : "On a essayé d'attaquer sans prendre de risque. C'était facile, la voiture répondait bien. Je suis surpris par l’écart qui nous sépare de la n°8."

17h29 Alonso prend son relais dans la Toyota n°8, 2e au général.

LMP2 - Vergne (Oreca G-Drive n°26), après ses 4 relais : "J'ai essayé de me rapprocher de Nicolas (Lapierre, leader sur l'Alpine n°36), sans rien tenter. on est parti avec une voiture sousvireuse pour qu'elle soit un peu meilleure en fin de course."

17h15 Tête à queue de Senna (Rebellion n°8 / LMP1), 8e au général.

17h00 Classements après 2 heures de course

GTE Pro : 1-Corvette n°63, 2-Porsche n°93 +0"2, 3-Porsche n°92 +8"8
GTE Am : 1-Porsche n°77, 2-Ferrari n°54 +19"3, 3-Ford n°85 +20"5

16h50 Pit de la Toyota n°8, qui fait une course d'attente à 39" du leader avant cet arrêt. Sur le muret des stands, Alonso ne cache pas son impatience. Mais pas question de changer de stratégie. Toyota veut avoir une voiture en couverture.

16h41 Full course yellow : 80 km/h sur tout le circuit. Débris de la Ferrari n°70 de Cheever avant le 1re chicane des Hunaudières. Restart 3 minutes après.

16h35 La Toyota n°7 en tête avec 34" d'avance sur la n°8 et 1 tour de marge sur la Rebellion n°3. La Rebellion n°1 encore au stand. Tandy (Porsche n°93), 2e en LM GTE Pro, averti pour utilisation abusive de la piste.

16h10 Pit de la Toyota n°8.


GTE Pro : 1-Corvette n°63, 2-Porsche n°92 +0"3, 3-Porsche n°93 +0"9
GTE Am : 1-Ferrari n°54, 2-Porsche n°77 +1"3, 3-Porsche n°86 +8"9

15h56 Le premier Full Course Yellow : 80 km/h sur tout le circuit. La Porsche n°88 d'Hoshino stoppée en travers de la piste après un tête-à-queue. Restart après une minute.

15h48 Senna (Rebellion n°1), 5e au général, au ralenti... Le drapeau noir et blanc d'avertissement pour conduite anti-sportive adressé à Fisichella (Ferrari n°54 LM GTE). Senna au stand.

15h33 Conway (Toyota n°7), P1, en 3'18"449 avant de rentrer. Il repart en tête.

15h30 La Toyota n°8 au stand. Changement de capot avant sur la Rebellion n°3. L'Alpine n°36 en tête. Elle a fait un tour de plus que les autres LMP2. Mais elle stoppe.

15h27 LMP1 : la BR n°17 et la Rebellion n°1 au stand.

15h22 Premier piège pour les concurrents : il pleut à Mulsanne.

15h09 Le leader Conway (Toyota) boucle le tour 2 en 3'17"9. Buemi P2 à 5"5. Menezes (Rebellion n°3) P3 à 10"9.

15h07 Petrov (SMP n°11) passe Sarrazin (SMP n°17) pour P4.

15h00 Départ. Parti de la pole position, Conway (Toyota n°7) vire en tête devant Buemi (Toyota n°8) et Sarrazin (SMP n°17). Vaxivière (Oreca TDS n°28) en tête en LMP2, Thiim (Aston Martin n°95) en LM GTE Pro et Cairoli (Proton) n°88 en LM GTE Am. Menezes (Rebellion n°3) passe Sarrazin (SMP n°17) pour P3.

Vidéo - Le départ a été chaud mais Toyota a conservé les deux premières places

01:24

14h51 Départ du tour de formation. 61 voitures en course.

14h50 Sébastien Bourdais (Ford n°68) dispute la course pour la dernière fois avec la GT, avant le retrait officiel du constructeur. "C'est la fin d'un cycle, d'une belle histoire", confie le Français.

14h45 Les derniers membres d'équipes présents sur la grille sont invités à quitter le lieu. Les pilotes sont installés dans leurs bolides.

14h36 Tom Kristensen interviewe Kazuki Nakajima (Toyota n°8) sur la grille, juste avant la Marseillaise, à propos de la lutte qui se dessine pour la victoire avec la n°7. "On peut courir librement, mais on doit se respecter", confie le Japonais.

14h34 Le trophée des 24 Heures du Mans est disposé en tête de grille, entouré de Pierre Fillon et Shigeki Tomoyama, président de Toyota Gazoo Racing.

Jean Todt, Pierre Fillon, Shigeki Tomoyama, Charlène de Monaco aux 24 Heures du Mans 2019

14h22 La BR SMP n°17 de Stéphane Sarrazin, Egor Orudzhev et Sergey Sirotkin et la Rebellion n°3 de Thomas Laurent, Nathanaël Berthon et Gustavo Menezes occupent la 2e ligne.

14h20 Aux essais, la Toyota n°7 LMP1 de Mike Conway, Kamui Kobayashi et José Maria Lopez a réalisé la pole position devant la n°8 de Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso, l'équipage vainqueur en 2018.

14h16 Jacky Ickx arrive sur la grille avec la Ford GT 40 de la première de ses 6 victoires au Mans, en 1969. "Monsieur Le Mans", qui avait gagné en doublant sur un coup de bluff la Porsche Hans Hermann dans le dernier tour, démarre un tour d'honneur.

Vidéo - 1969 : Ickx, un début en marchant pour une fin au bluff vers la victoire

01:36
0
0