Continuer dans l’excellence, c’est vraisemblablement le leitmotiv de Toyota pour 2021. Mais pour la saison à venir (à suivre sur les antennes d'Eurosport et Eurosport.fr), le constructeur japonais a décidé de surprendre voire même de révolutionner avec le lancement de sa GR010 Hybrid Le Mans Hypercar, fruit d’un travail de plus de dix-huit mois entre les équipes du siège à Cologne et les experts du groupe motopropulseur hybride électrique de Higashi-Fuji au Japon.

24 Heures du Mans
"Je serais heureux d'y participer" : Leclerc prêt à s'aligner avec Ferrari en 2023
01/03/2021 À 16:03

"Une voiture complètement nouvelle, une philosophie différente"

Pour Toyota, comme pour les autres écuries in fine, ce développement, notamment moteur, sonne comme un tournant, conséquence directe de la nouvelle réglementation. La GR010 intègre un puissant groupe motopropulseur hybride de course à quatre roues motrices, avec un moteur biturbo V6 de 3,5 litres, fournissant 680 chevaux aux roues arrière et se combinant avec un moteur électrique capable d’en apporter 272. La puissance totale est plafonnée à 500 kW, soit 680 chevaux.

Pascal Vasselon, le directeur technique de l’équipe, a d’ailleurs précisé l’ensemble des spécificités du nouveau bolide de Toyota. “La nouvelle réglementation Le Mans Hypercar signifie que la GR010 Hybrid est une voiture complètement nouvelle, conçue selon une philosophie différente. Une différence majeure est l'architecture du système hybride. Nous sommes tous impatients de poursuivre notre programme d'essais et de voir enfin notre nouvelle voiture concourir. Je pense que ça vaudra la peine d’avoir autant attendu.”

Le drapeau à damiers s'abat sur la Toyota n°8, vainqueur des 24h du Mans 2020

Crédit: Getty Images

Dans le cadre d'une initiative de réduction des coûts incorporée dans la réglementation, la nouvelle GR010 Hybrid est 162 kg plus lourde et avec 32% de puissance en moins que sa prédécesseure TS050 Hybrid. Dans un premier temps, le chrono au Mans devrait être d'environ 10 secondes plus lent. Par ailleurs, ses dimensions sont également plus imposantes ; 250 mm plus long, 100 mm plus large et 100 mm plus haut.

Ne pas changer une équipe qui gagne

Pour sa neuvième saison en WEC, Toyota Gazoo Racing a décidé de faire confiance à ses champions de l’exercice écoulé. Les néo-champions du monde Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López piloteront la voiture n°7 tandis que Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley courront avec la n°8. Nyck de Vries enfilera une nouvelle fois le costume de pilote d'essai et de réserve.

La Toyota GR010 lors de sa présentation le 14 janvier 2021

Crédit: Getty Images

Et c’est peu dire si les pilotes semblent enjoués à l’idée de courir avec ce nouveau moteur. "Je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi amusant à conduire”, a confié Sebastian Buemi en marge de la présentation. “Je pensais que cela ressemblerait à une voiture GT. Mais nous avons beaucoup appris pendant notre ère en LMP1 et nous avons utilisé ces connaissances pour améliorer la nouvelle voiture, donc cela ressemble à une sorte de prototype et j'aime vraiment conduire une voiture aussi rapide.” Pilotes ravis, dirigeants confiants, expérience ; Toyota n’attend désormais plus que de transformer l’essai.

Buemi après la victoire de Toyota : "A un moment, on a eu le sentiment que tout était perdu"

WEC
Les 24 Heures du Mans foncent vers un nouvel âge d'or : Ferrari fera son retour en 2023
24/02/2021 À 16:09
WEC
Vergne, Magnussen et Duval piloteront chez Peugeot pour le Mondial d'endurance 2022
08/02/2021 À 11:56