Et maintenant, le titre?

Et maintenant, le titre?
Par Eurosport

Le 08/09/2003 à 14:00Mis à jour

Sébastien Loeb (Citroën) est passé tout près de sa première victoire sur terre en Australie. Mais sa deuxième place permet à l'Alsacien de revenir à dix points de Burns au championnat du monde, avant trois manches consécutives sur asphalte, une surface où

En bon compétiteur, il a d'abord fait la tronche. Leader après la première journée, toujours devant au terme de la deuxième étape, Sébastien Loeb enrage d'avoir laissé filer une victoire qui lui tendait les bras avant les deux dernières spéciales. Il s'en est fallu d'un mauvais choix de pneus pour que Petter Solberg, épatant lui aussi au volant de sa Subaru, ne s'engouffre dans la brèche et coiffe finalement le pilote Citroën.

Hommages en série

En deux spéciales, Loeb lâche plus de trente secondes. "Quand j'ai vu que je cédais du terrain, j'ai préféré assurer pour marquer des points au Championnat", explique-t-il. Après le temps des regrets, vint celui des compliments. Car pour un garçon qui manque autant de vécu sur terre à ce niveau, décrocher une deuxième place de la sorte à Perth constitue un authentique exploit. " Sébastien a fait un super rallye. Pour quelqu'un qui n'a pas beaucoup d'expérience sur terre, chapeau!", saluait ainsi Solberg.

Favori pour le titre?

Du coup, le titre devient jouable. Certains, Marcus Grönholm en tête, n'hésitent d'ailleurs plus à faire de l'homme à la Xsara le favori numéro un. Refusant de rêver trop haut, Loeb se veut plus prudent, mais il y croit vraiment: "Je pense que l'on a de bonnes chances pour le titre. La voiture est très bien sur asphalte et moi pas mal aussi. Donc je peux obtenir de très bons résultats lors des trois prochaines courses. En plus, le RAC pour finir, j'aime bien. Alors..."

0
0