La 307 ouvre son palmarès

La 307 ouvre son palmarès
Par AFP

Le 16/05/2004 à 21:30Mis à jour

La Peugeot 307 WRC a remporté le Rallye de Chypre, dimanche. Son pilote Marcus Grönholm s'est emparé de la tête du Mondial WRC, juste devant Sébastien Loeb (Citroën) et Markko Märtin (Ford), qui n'ont rien pu faire contre la détermination du Finlandais.

Les erreurs de Nouvelle-Zélande, quand Grönholm avait donné le succès à Petter Solberg (Subaru Impreza), ont servi de leçon. "Marcus a pris conscience des qualités de la 307. Il s'est rendu compte qu'il n'avait pas à "surconduire" pour mener cette voiture à la victoire", avait confié il y a un mois à Auckland Corrado Provera, directeur de Peugeot Sport. A Chypre, sur un terrain particulièrement cassant, dans la chaleur et la poussière, Grönholm n'en a pas moins confirmé les propos de son patron. Piloter à 100% "seulement" a suffi pour se propulser aux commandes.

"Je ne comprends pas le choix de pneus des autres"

"Sur un terrain aussi dur, cela est prometteur"

Les pneus n'expliquent pas tout. Dans la même spéciale, au deuxième passage (ES16), Grönholm s'est imposé à nouveau, se dirigeant un peu plus vers la victoire, la tête du Championnat du monde devant ses rivaux, Loeb et Märtin. Même une violente averse au départ de l'avant-dernière spéciale (ES17) n'a pu remettre en cause la hiérarchie. Les positions étaient bien établies avec, derrière, Carlos Sainz (Citroën Xsara) devant Harri Rovanpera (Peugeot 307) encore handicapé, comme la veille, par des problèmes de boîte de vitesses.

Dimanche, Petter Solberg a été le seul à gagner une place. Et pour cause. Mikko Hirvonen, le jeune finlandais, qui devançait le Norvégien, est aussi l'équipier chez Subaru. Auteur d'une brillante entame vendredi, puis retardé par un problème de surchauffe, Solberg n'en a pas moins récupéré trois points dans une course au titre, menée maintenant par le pilote Peugeot, très serrée. Comme chez les constructeurs où Ford conserve la tête. "C'est bon pour l'équipe, pour moi bien sûr. Gagner sur un terrain aussi dur, avec une voiture en plein développement, cela est prometteur" , s'est réjouit Grönholm.

Cinq courses ont suffi à la 307 pour imposer sa griffe, une 307 bien partie pour rouler sur les glorieuses traces de la 206 et de cette 205 Turbo 16 qui avait marqué le début de l'aventure rallye pour Peugeot. C'était il y a vingt ans.

0
0