From Official Website

Sur la route du Rallye de Chypre

Sur la route du Rallye de Chypre
Par Eurosport

Le 22/09/2006 à 07:00Mis à jour

Voici tout ce qu'il faut savoir sur le Rallye de Chypre, 12e manche du Mondial WRC, disputée de vendredi à dimanche, autour de Limassol.

CHIFFRE

2 : les vainqueurs différents depuis le début de la saison.

ILS ONT DIT

Sébastien Loeb (Citroën Xsara Kronos) : "Je n'ai jamais disputé l'épreuve à cette date. Peut-être fera-t-il un peu moins chaud ? On peut rêver, non ? A Chypre, il faut une voiture solide, très solide. Bien amortie, à la fois pour motricer le mieux possible, et pour encaisser 'le vertical' qui est parfois très brutal. Il ne faut absolument pas qu'elle souvire dans les virages lents. Et qu'elle refroidisse bien sa mécanique. Ces trois dernières années, la Xsara a plutôt bien réussi sur l'île."

Marcus Grönholm (Ford Focus BP) : "C'est un rallye très dur à cause de la chaleur. Peu d'air entre dans la voiture car les vitesses sont basses et en fin de spéciale, c'est dur de respirer. Puis, il faut sortir rapidement de la voiture pour changer les pneus pour la spéciale suivante. Il n'a a donc pas de possibilités de retenir son souffle. Puis, c'est à fond pour la suivante. La préparation physique est donc importante."

Petter Solberg (Subaru Impreza WRT) : "J'aime le Rallye de Chypre et c'est normalement un rallye où nous sommes performants. Nous avons gagné en 2003 et mené les deux dernières éditions. Cependant, nous devons être réalistes cette année. Bien sûr je veux gagner, tout le monde veux gagner -moi, l'équipe, Pirelli, tout le monde- mais nous devons tout remettre d'équerre avant de nous battre pour la victoire."

L'EPREUVE EN BREF

Arrivée en Mondial en 2000 en remplacement du Rallye de Chine, le Rallye de Chypre ne figure pas au calendrier 2007.

Plaque tournante : Limassol, port principal et seconde ville de l'île - Décalage horaire : 12h00 locales=11h00 en France - Surface : terre lente et cassante - Totale des 23 spéciales (18 en 2005) : 331,34 km (326,68 km en 2005) - 12 tracés différents

ETAPE 1 Limassol / Limassol (111,48 km), vendredi : 8 ES

ETAPE 2 Limassol / Limassol (122,28 km), samedi : 8 ES

ETAPE 3 Limassol / Limassol (97,58 km), dimanche : 7 ES

Pneumatiques : Chaque pilote Prioritaire 1 (Citroën Kronos, Ford BP, Subaru WRT) a dû composer son paquetage pneumatique avant le 11 septembre. Parmi les 65 enveloppes sélectionnées, chaque pilote pourra en utiliser au maximum 42 pour la course. Deux types de sculpture sont autorisés."

Moteurs : Les WRC sont équipées de moteurs neufs, qu'elles devront obligatoirement réutiliser au Rallye de Turquie. L'épreuve chypriote et le rallye turc constituent (après Sardaigne / Grèce) la deuxième paire pour laquelle boîtes de vitesses et différentiels sont en nombre limité.

NOUVEAU

Skoda : retour des Fabia du team officiel Red Bull.

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES

Le rallye revient en septembre, mois de sa première édition mondiale (2000), et reprend des bouts des parcours passés : 5 des 12 tracés de 2006, 3 de 2003 (dont un en sens inverse) et 1 de 2002. La spéciale de clôture, dans Limassol, est nouvelle.

Chypre est la manche la plus lente du calendrier (66 km/h de moyenne), la plus pierreuse et, souvent, la plus chaude.

Le parcours est un serpentin montagneux négocié en 1ère, 2e et 3e vitesses. Le moteur a donc son rôle à jouer par le couple qu'il peut offrir à bas régime et ses capacités de relance. Le patinage accru génère aussi plus d'usure sur les pneumatiques.

La température au sol dans les montagnes de Troodos peut dépasser les 50°C, ce qui sollicite particulièrement les moteurs, à l'origine d'un taux d'abandon plus élevé qu'à la normale. Face à la chaleur, les équipes ont soigné le rendement des systèmes de refroidissement.

Le premier passage en spéciale est souvent pollué par une épaisse couche de gravette à balayer. Ouvrir la route est un redoutable privilège, encore plus qu'ailleurs.

CONTEXTE

Sébastien Loeb (Citroën) peut remporter son 3e titre mondial consécutive dimanche. 40 points d'avance sur Marcus Grönholm (Ford) lui suffiront s'il gagne à Limassol, 41 seront nécessaire s'il termine 2e.

LES 3 VAINQUEURS

2003 Sainz (Citroën), 2004 Märtin (Ford), 2005 Loeb (Citroën)

TOP 5 DU MONDIAL PILOTES 2006

1-Loeb (FRA/Citroën) 102 pts, 2-Grönholm (FIN/Ford) 69 pts, 3-Sordo (ESP/Citroën) 41 pts, 4-Hirvonen (FIN/Ford) 33 pts, 5-Stohl (ALL/Peugeot) 28 pts

TOP 5 DU MONDIAL CONSTRUCTEURS 2006

1-Citroën Kronos 132 pts, 2-Ford BP 121 pts, 3-Subaru WRT 74 pts, 4- Peugeot Norway 50 pts, 5-Ford Stobart VK 29 pts

0
0