Les déclarations de l'étape 3

Les déclarations de l'étape 3
Par Eurosport

Le 02/10/2005 à 00:53Mis à jour

Quelques impressions recueillies à l'issue de l'étape 3 du Rallye du Japon, dimanche. Au programme : Loeb, Duval, Fréquelin (Citroën), Grönholm, Carlsson, Nicolas (Peugeot), Rovanperä, Panizzi (Mitsubishi), Gardemeister (Ford)...

François Duval (Citroën Xsara, 4e) : "C'est bon d'avoir repris ma confiance, nécessaire sur un terrain difficile, très glissant. Sven et moi avons beaucoup pensé avant le départ à Markko [Martin] et Michael [Park]. Il nous a fallu un peu de temps pour entrer dans le rythme. Je suis heureux pour Seb et Daniel. Leur deuxième titre est plus que mérité. Ils ont prouvé qu'ils pouvaient gagner sur toutes les surfaces. Ils montrent combien le travail est important. Ils sont libérés, nous sommes en confiance. La fin de saison devrait être belle..."

Marcus Grönholm (Peugeot 307, vainqueur) : "La chose la plus importante pour moi est de dédier cette victoire à la mémoire de Michael Park : nous y tenions pour lui ! Nous avons attaqué jusqu'au bout, dans le même rythme que Petter Solberg (Subaru). Qu'il soit sorti de la route pour cela ou pas, nous ne le serons jamais mais nous n'étions jamais très loin de lui. Ce fut un rallye difficile, parfois nous avons fait de mauvais choix de pneus et quelques petits problèmes le deuxième jour."

Jean Pierre Nicolas (Peugeot Sport, directeur) : "C'est le plus beau cadeau que Marcus Grönholm pouvait faire à la mémoire de Michael Park. Marcus n'a jamais baissé les bras, c'est un combattant fantastique ! Il avait repris près de 10 secondes à Petter Solberg ce matin, lui mettant ainsi la pression avant la dernière boucle de la journée. Petter est sorti et Marcus gagne car il a toujours été en situation de se battre pour la victoire. C'est sans aucun doute sa plus belle saison, même s'il n'est pas titré en 2005. Le bilan du rallye du Japon est excellent, avec Daniel Carlsson qui termine 8e, remplissant totalement sa mission qui était de terminer ce rallye. C'est la plus belle victoire Peugeot, fêtée par Guy Fréquelin et toute son équipe qui sont venus jusqu'au stand Peugeot congratuler l'équipe Peugeot Sport. Je souhaite sincèrement féliciter Sébastien Loeb et Citroën Sport pour l'extraordinaire saison qu'ils ont réalisée et pour le deuxième titre de champion du monde de Sébastien, amplement mérité."

Harri Rovanperä (Mitsubishi Lancer, 5e) : "Tout le week-end a été génial. Nous pouvons maintenant montrer notre vitesse et nous maintenir à une position élevée."

Gilles Panizzi (Mitsubishi Lancer, 11e) : "C'était mieux ce dimanche après le changements effectués la veille au soir. Le feeling était meilleur mais la voiture est encore un peu trop paresseuse pour ma façon de piloter."

Toni Gardemeister (Ford Focus, 6e) : "Je n'ai pas trop attaqué aujourd'hui, car je voulais corriger mes notes pour l'an prochain. Nos avons fait beaucoup de corrections pendant tout le rallye. C'est dur d'être compétitif quand tous les autres ont déjà fait les spéciales avant. Vendredi, je n'ai pas suivi mes notes car je n'avais pas vraiment confiance en elles."

0
0