Trois questions à Carlos Sainz

Trois questions à Carlos Sainz
Par Citroën Racing

Le 02/06/2004 à 10:00Mis à jour

En 14 ans de Mondial des Rallyes, Carlos Sainz (Citroën) a vu l'Acropole évoluer. La manche grecque est devenue moins dantesque mais la bagarre est toujours là ! Entretien.

L'Acropole 2004 marque le 14e anniversaire de votre première victoire mondiale. Quelles réflexions vous inspire la mutation vécue par les rallyes pendant cette période ?

La "RTZ" de l'étape deux va porter à 90 km la longueur d'ES à parcourir avant l'assistance. Va-t-il falloir se retenir, ménager la voiture, privilégier l'endurance ?

C.S. : Non, je ne crois pas. Je ne pense pas que la façon de conduire soit modifiée. Tous les pilotes iront aussi vite que d'habitude. Nous allons faire confiance à la solidité de nos voitures. Leur robustesse et leur fiabilité feront la différence. "

Vous avez testé le nouveau pneu Michelin, qui va débuter en Grèce. Qu'en pensez-vous?

0
0