L'abandon de Loeb

L'abandon de Loeb
Par AFP

Le 14/03/2004 à 10:15Mis à jour

Sébastien Loeb (Citroën Xsara) roulait en tête lorsqu'une pierre a percé le carter de son moteur, dans la 6e spéciale du Rallye du Mexique. Le Français a tenté une réparation de fortune, mais le propulseur n'a pas tenu. Le vainqueur du Monte Carlo et de l

Au terme de l'ES 6, Loeb possédait encore une substantielle avance de 36 secondes et 1/10 au classement général sur l'Estonien Markko Märtin (Ford Focus WRC) provisoire, lequel est désormais en tête.

Loeb a cassé son carter dans l'ES 6, qu'il a néanmoins terminée en 4e position, perdant 9 secondes et 3/10 sur le Norvégien Petter Solberg (Subaru Impreza WRC) qui, relégué en 13e position après une pénalité de 5 min et 40 sec infligée vendredi, s'est lancé samedi à corps perdu, remportant les deux premières spéciales du jour (ES 5 et ES 6). Loeb semblait contrôler la course, après avoir réalisé le 3e chrono de l'ES 5, devant ses principaux rivaux.

Après quelques kilomètres parcourus sur l'itinéraire routier de liaison entre l'ES 6 et l'ES 7, alors que la Xsara WRC se vidait de son huile moteur, le Français a été contraint à l'abandon. Il voyait s'envoler son rêve de remporter une troisième victoire consécutive, sur la terre, après ses succès sur asphalte à Monte-Carlo et sur neige en Suède.

"Nous étions bien en tête. J'étais en parfaite confiance avec la voiture. Tout se passait pour le mieux. C'est le sport auto. Solberg a été très déçu hier. Il a pris 5 minutes de pénalité. C'est notre tour", a-t-il lancé, fataliste. "Ce rallye est particulièrement dur pour la mécanique, a-t-il ajouté. Je suis sous le coup d'une énorme déception. Il n'y a plus rien à faire d'autre que d'attendre la Nouvelle-Zélande."

0
0