Ford WRT

"Toujours autant de cailloux"

"Toujours autant de cailloux"
Par Eurosport

Le 16/06/2011 à 12:36Mis à jour Le 16/06/2011 à 15:01

Voici ce qu'ont dit les principaux pilotes du championnat du monde avant le Rallye de Grèce, 7e manche de la saison 2011.

Sébastien Loeb (Citroën WRT) : "C'est sûr que l'objectif est avant tout de marquer des points, plus que de gagner. C'est un rallye cassant, il faudra faire attention à ne pas casser des suspensions. Il va se passer des choses. Ça risque effectivement d'être un test de fiabilité. Il y a plein d'endroits qu'on ne peut pas dire cassants, sur des portions bien définies où il faudra être sur la défensive, où il faudra laisser filer quelques secondes. Mais sur le reste, il faudra être à l'attaque pour être dans le coup. C'est un rallye que je n'ai pas gagné souvent. Pourquoi ? Je n'en sais rien."

Sébastien Ogier (Citroën WRT) : "Ce week-end, quelqu'un qui n'attaque pas à fond pourrait finir très bien placé. Il y a eu pas mal de pluie ces derniers jours. On s'attend à voir des parties humides et le balayage sera donc beaucoup moins important voire inexistant."

Mikko Hirvonen (Ford WRT) : "Il y a quelques années, les spéciales étaient très dures et abrasives. Aujourd'hui, il y a des portions moins dures, mais il y a toujours autant de cailloux, et il fait toujours aussi chaud. Si on a de la chance, on peut survivre pendant trois jours en roulant à fond, du départ à l'arrivée. Mais il y a beaucoup d'endroits où il faut faire attention".

Jari-Matti Latvala (Ford WRT) : "C'est le rallye le plus dur de toute la saison. Le vainqueur sera le pilote le plus intelligent, pas forcément le plus rapide".

Petter Solberg (Citroën Solberg) : "Ça va être une nouvelle rude épreuve. Les spéciales en Grèce sont très dures pour les voitures, et avec un seul service vendredi, il faudra éviter les problèmes. L'usure des pneus sera aussi une énorme question. "

0
0