Citroën Communication

Loeb presque intouchable

Loeb presque intouchable
Par AFP

Le 16/08/2008 à 10:00Mis à jour

C'est parce qu'il a décidé d'économiser son moteur que Sébastien Loeb (Citroën WRT) a laissé échappé samedi, dans la dernière spéciale, son premier scratch en Allemagne.

Sébastien Loeb (Citroën C4 WRT) a creusé l'écart en tête du rallye d'Allemagne et menait confortablement devant son équipier Dani Sordo, samedi soir à Trèves, alors que Mikko Hirvonen (Ford Focus WRT) a rétrogradé provisoirement à la 4e place, à la suite d'une crevaison.

"C'était une journée parfaite. Je n'ai pas fait tous les meilleurs temps mais dans les deux dernières (spéciales, ndlr), j'ai commencé à économiser un peu le moteur en prévision des deux prochains rallyes", a expliqué Loeb au point stop de la dernière spéciale, la redoutable "Arena Panzerplatte" tracée sur les pistes militaires en béton du camp de Baumholder.

Sordo, qui avait pris le meilleur sur Hirvonen, à la régulière, a été récompensé de sa constance aux avant-postes par le dernier temps scratch de la journée, dans cette ES14, après une série de 13 meilleurs temps consécutifs signés par un Loeb intouchable depuis vendredi matin. "Ça allait beaucoup mieux qu'hier, je me sentais mieux dans la voiture", a expliqué Sordo, désormais bien calé dans le sillage de son chef d'équipe avec comme objectif de priver Hirvonen de quelques points.

Hirvonen a crevé dans cette dernière spéciale et décidé de la terminer sur la jante, plutôt que de s'arrêter pour changer de roue et perdre encore plus de temps. Il a quand même perdu sa 3e place et repartira dimanche matin avec trois secondes de retard sur François Duval (Ford Focus), très motivé devant ses nombreux fans venus de la Belgique voisine.

Bouffée de chaleur

"Ça fait sept mois que je n'ai pas piloté cette voiture, donc ce n'est pas évident", expliquait Duval, ex-pilote d'usine Citroën, au sujet de la Ford de chez Stobart qu'il avait conduite pour la dernière fois au Monte-Carlo, en janvier (4e). Il aura peut-être l'occasion de la piloter plus souvent jusqu'à la fin de la saison, en raison de l'accident de Gigi Galli vendredi (fémur cassé).

Seule petite bouffée de chaleur pour Loeb, dans l'ES9 (Birkenfelder Land) : le quadruple champion du monde a envoyé valser une botte de paille mal placée, "à180 km/h, après une bosse, dans un pif-paf où il n'y en avait pas quand on a fait les reconnaissances" , a expliqué le sextuple vainqueur du "Deutschland".

En l'espace d'une journée et 160 km chronométrés, Kaiser Loeb a fait passer de 20 secondes à 1 minute 48 secondes son avance sur Hirvonen, leader du championnat pilotes en arrivant à Trèves. Une place que le Finlandais risque de perdre dimanche, même si des consignes de course très probables lui permettent de repasser devant Duval à l'occasion des cinq dernières spéciales.

A l'image de son modèle, Sébastien Ogier a continué sa course parfaite au volant de sa petite Citroën C2 et profité des problèmes électriques du Tchèque Martin Prokop pour se hisser en tête de la catégorie Junior WRC. Comme Loeb, Ogier est venu en Allemagne pour marquer des points. C'est bien parti pour les deux Français, le maître et l'élève.

0
0