AFP

Loeb en tête, Sordo à l'affût

Loeb en tête, Sordo à l'affût
Par Eurosport

Le 20/08/2010 à 15:22Mis à jour Le 21/08/2010 à 10:49

Sébastien Loeb a signé quatre des six temps scratches de la première étape du Rallye d'Allemagne, vendredi. Derrière, seul Dani Sordo est parvenu à suivre le rythme. Jari-Matti Latvala, Sébastien Ogier et Mikko Hirvonen sont relégués au delà de la minute.

En septuple vainqueur de l'épreuve, Sébastien Loeb (Citroën WRT) n'a laissé personne d'autres prendre le commandement du Rallye d'Allemagne, vendredi. Dès les premiers kilomètres de Ruwertal / Fell 1, l'Alsacien imprime un rythme infernal que seul Dani Sordo (Citroën WRT), son équipier est en mesure de suivre. Les autres sont relégués au-delà des 12 secondes dès l'ES1 ! Toute la journée, le sextuple champion du monde attaque, laissant ses adversaires se battre pour les places d'honneur. D'ailleurs, sitôt l'arrivée de la première ES franchie, tous se résignent ou presque à l'image de Jari-Matti Latvala (Ford WRT) : "Loeb est incroyable ! De toute façon, c'est 'son' rallye".

Concentré, rapide et ne commettant pas d'erreur, Sébastien Loeb creuse un écart conséquent sur l'ensemble de ses adversaires. Tous sauf un : son équipier Dani Sordo qui ne cède que quelques dixièmes ça et là et termine l'étape avec 9.5 secondes de retard. L'Espagnol, qui a changé de copilote - Diego Vallejo a remplacé Marc Marti - avant la 9e manche du Mondial, semble tirer profit de cet "électrochoc", dixit Olivier Quesnel. "Je suis très heureux. Je me sens en confiance avec la voiture. Je suis également satisfait de mon nouveau copilote, j'ai davantage confiance en lui", avance-t-il. Jamais relégué au delà des dix secondes, Sordo se permet même de signer un temps scratch dans la dernière spéciale, Moselland 2.

Une bataille à trois pour la boîte

Un affront fait au 'maître de l'épreuve' que se permet également Petter Solberg (Citroën Solberg). Le Norvégien, qui a hypothéqué ses chances dans l'ES1 à cause d'une crevaison, se montre le plus rapide dans l'ES4 avant de connaître une nouvelle mésaventure dans l'ES6 en crevant encore. Avec désormais près de cinq minutes de retard sur le leader, Solberg ne peut plus espérer grand chose.

Au contraire de Sébastien Ogier (Citroën Junior). Le Gapençais, victime d'un problème d'anti-calage, vendredi matin, se reprend bien dans l'après-midi et reste en embuscade en 4e position. Devancé par les pilotes Ford Jari-Matti Latvala (Ford WRT) et Mikko Hirvonen (Ford WRT) après la boucle matinale, Ogier reprend le dessus dans l'ES4, 5 et 6 pour venir s'intercaler entre les deux pilotes en fin de journée. La bataille pour le podium devrait donc se poursuivre samedi, les trois hommes n'étant séparés que par 9.8 secondes.

0
0