Loeb à fond de sept ?

Loeb à fond de sept ?
Par Citroën Racing

Le 26/04/2012 à 15:51Mis à jour Le 26/04/2012 à 16:16

Sébastien Loeb va attaquer le Rallye d'Argentine en archi-favori : il reste sur six victoires au pays des Gauchos.

Apprécié pour la beauté des paysages traversés et l'ambiance que savent entretenir les aficionados de sport automobile, le Rallye d'Argentine sera la cinquième manche du Championnat du monde FIA. Le Citroën World Rally Team engage les équipages qui ont terminé aux deux premières places de l'édition 2011 : Sébastien Loeb / Daniel Elena – également vainqueurs des six dernières éditions – et Mikko Hirvonen / Jarmo Lehtinen. Avec plus de 500 km chronométrés, l'épreuve sud-américaine fera la part belle à l'endurance.

C'est une véritable histoire d'amour qui lie Citroën Racing et le Rallye d'Argentine. Sept fois vainqueur à Villa Carlos Paz, le Citroën World Rally Team n'aura pas d'autre ambition que de poursuivre la série ! Avant cela, les pilotes effectueront une halte à Buenos Aires pour le week-end. Ce samedi 21 avril à partir de 14h, Sébastien Loeb, Mikko Hirvonen, et Thierry Neuville feront fumer les pneus de la DS3 WRC lors d'un ‘roadshow' organisé devant la faculté de droit de la capitale.

Après avoir rejoint la région de Córdoba, les équipages débuteront les préparatifs d'une épreuve annoncée comme particulièrement difficile. Exploitant les possibilités de la réglementation, les organisateurs ont porté le kilométrage chronométré au delà de la barre des 500 km, contre 350 km pour la majorité des épreuves du WRC. En point d'orgue, Matadero / Ambul, un secteur long de 65,74 km et couru le dimanche matin à 8h00, sera la plus longue spéciale disputée depuis bien longtemps ! "Le plus ‘drôle', si je puis dire, c'est que cette spéciale n'a jamais été disputée par le passé", note Daniel Elena. "Les routes argentines peuvent être très roulantes ou assez cassantes et nous ne savons pas vraiment à quoi nous attendre. Ce qui est certain, c'est qu'aucun pilote ne pourra être à 100% du premier au dernier kilomètre. Les écarts risquent de se faire et de se défaire, mais il se peut qu'à l'arrivée les premiers ne soient séparés que de quelques secondes… Cette spéciale ne sera pas le seul juge de paix, il y aura aussi les deux passages dans les 52 km de Ascochinga / Agua de Oro, les 39 km de Intiyaco / Golpe de Agua…"

Face à ce programme musclé, Sébastien Loeb ne tremble pas : "Après ma déconvenue lusitanienne, je suis bien décidé à renouer avec la victoire, surtout sur ce rallye à l'ambiance incomparable. Encore une fois, le choix des ordres de départ pour la première étape risque d'être un sacré casse-tête. Au Portugal, nous avions pris un risque mesuré en décidant d'ouvrir la route, car il n'y avait que 35 km de spéciales au programme. En Argentine, ce sont plus de 200 km de chronos qui nous attendent le vendredi !"

Deuxième de l'édition 2011, Mikko Hirvonen veut également oublier le dernier rallye : "Nous pensions que le Portugal permettrait d'afficher plus précisément la hiérarchie entre les différents concurrents. Les circonstances de course ne l'ont pas permis et je pense que les débats seront une nouvelle fois très ouverts. Au Portugal, nous avons passé la majeure partie de la course sur un rythme mesuré. Il s'agissait avant tout de rester sur la route, tant notre avance était conséquente. Je suis impatient de retrouver la vraie compétition en Argentine. Ce sont de très belles spéciales et je me réjouis toujours de disputer ce rallye."

0
0