Citroën Racing

Loeb dans un fauteuil

Loeb dans un fauteuil
Par Eurosport

Le 22/10/2011 à 17:15Mis à jour Le 23/10/2011 à 00:31

Sébastien Loeb (Citroën ) a terminé en tête la 2e étape du Rallye d'Espagne, samedi après-midi. Le Français a géré toute la journée pour conclure avec 27.6 sec d'avance sur Jari-Matti Latvala (Ford) et 1 min 51.8 sec sur Mikko Hirvonen (Ford). Sébastien Ogier (Citroën) a crevé et perdu gros.

Confortablement installé en tête au départ de l'étape 2, Sébastien Loeb (Citroën WRT) a conclu la journée de samedi dans la même position. De 30.6 sec, son avance sur son dauphin est passée à 27.6 sec. Mais Jari-Matti Latvala (Ford WRT) qui occupe cette position, ne présente pas une menace au championnat. Son premier adversaire sérieux, Mikko Hirvonen (Ford WRT) est 3e à près de deux minutes. Et son équipier Sébastien Ogier est relégué au delà des trois minutes trente secondes. De quoi voir venir avant la dernière étape, dimanche. "On a un bon rythme et on attaque, a affirmé le leader au point stop de l'ES12. Dimanche, on va continuer comme ça. On a trente secondes d'avance. Ça devrait suffire si on ne fait pas d'erreur."

Samedi, Sébastien Loeb n'a pas tardé à prendre le dessus sur ses adversaires. Dans la (très) longue première spéciale, El Priorat 1 (45,97 km), l'Alsacien a mis tout le monde d'accord en signant le scratch d'entrée. Dans le même temps, Sébastien Ogier, son équipier, a perdu tout espoir de bien figurer au classement général. Le Haut-Alpin a crevé une nouvelle fois après avoir déjà été victime du même problème la veille. "Je ne comprends pas. Hier c'était ma faute mais là, j'étais au milieu de la route...", a lâché, dépité, 'Seb 2', relégué samedi soir à la 5e place, à 3 min 41.4 sec du leader.

Du coup, Dani Sordo (Mini WRT) en a profité pour grimper à la 4e position et se faire de plus en plus menaçant sur Mikko Hirvonen. Le Finlandais, hors du coup depuis le début, a senti la tornade espagnole souffler dans ses pare-chocs une bonne partie de la journée avant de répliquer dans la dernière spéciale pour conserver 37.4 sec d'avance. Troisième, il sait qu'il doit absolument conserver sa position. Car celle-ci se transformera vraisemblablement en deuxième place à l'arrivée lorsque Jari-Matti Latvala s'effacera devant lui. Hirvonen conserverait des chances d'être titré avant la dernière manche. Tout se jouerait alors en Grande-Bretagne.

0
0