Tout reste à faire

Tout reste à faire
Par Eurosport

Le 24/10/2011 à 09:05Mis à jour Le 24/10/2011 à 09:18

Après le Rallye d'Espagne, Sébastien Loeb (Citroën WRT) et Mikko Hirvonen (Ford WRT) sont les deux derniers pilotes encore en lice pour le titre mondial. Si l'Alsacien possède un léger avantage, tout se jouera en Grande-Bretagne mi-novembre.

Si le Rallye d'Espagne a permis à Citroën de décrocher le titre Constructeurs, du côté des pilotes rien n'est fait. Tout juste la Catalogne a-t-elle éjecté un des trois derniers prétendants, Sébastien Ogier (Citroën WRT) en l'occurrence, de la course au titre. Pour le reste, il faudra attendre la dernière manche de la saison en Grande-Bretagne pour connaître le nom du champion du monde 2011. Et comme il y a deux ans, celui-ci sera français ou finlandais. Sébastien Loeb (Citroën WRT) et Mikko Hirvonen (Ford WRT) sont en effet les deux seuls à pouvoir encore y croire.

Pour en arriver là, le premier a renoué avec la victoire en Catalogne après trois rallyes en deçà où il a été tour à tour victime d'une crevaison (Allemagne), d'une sortie de route (Australie) et d'une casse moteur (France). En Espagne, Loeb est arrivé au pied du mur. Et comme souvent, l'Alsacien a relevé le défi avec brio. Devant dès le premier jour, il a ensuite maitrisé l'épreuve jusqu'à l'arrivée à Salou dimanche.

Loeb : "Il n'est pas bien loin"

Mais ce succès, combiné à la deuxième place de Mikko Hirvonen, ne lui assure rien. Pas même la plus petite marge. "On marque un peu plus de points que lui mais il a fait une grosse remontée en passant (Jari-Matti) Latvala, analyse Loeb. C'est sûr qu'il n'est pas bien loin." A huit points exactement. Ce qui interdit à l'Alsacien tout relâchement au Pays de Galles. En effet, en cas de victoire du Finlandais au général et dans la Power Stage, Loeb serait obligé de terminer 2e, et du rallye et de la Power Stage pour décrocher un 8e titre. "Ça va se jouer à pas grand chose, pronostique-t-il. Il ne faut pas s'emballer. On est loin d'avoir gagné le championnat. Nous savons qu’il sera compétitif sur les spéciales du pays de Galles. Il faudra absolument être devant lui. Le mieux que nous aurons à faire sera de gagner. Ainsi, notre destin sera entre nos mains."

Conscient qu'il a un gros coup à jouer, mi-novembre en Grande-Bretagne, Mikko Hirvonen va tout faire pour ne pas revivre pareille mésaventure qu'en 2009. En Grande-Bretagne, déjà, il avait perdu le titre pour un point. "Ça a été un véritable crève-cœur, a-t-il confié avant le départ. Je ne veux pas revivre ça." Pour cela, le Finlandais devra hausser le rythme après deux épreuves où il n'est jamais apparu dans le coup. A chaque fois, il a du compter sur l'esprit d'équipe de Latvala pour faire le plein de points. "Grâce à Jari-Matti, le championnat reste ouvert avant la dernière manche, remercie 'Hirvo'. Je vais retrouver un terrain que j’apprécie en Grande-Bretagne. Tout ce que je dois faire, c'est gagner ce rallye et la Power Stage. Les années précédentes, nous avions un bon rythme et je suis sûr que je me battrai aussi cette année pour la victoire. Mon destin sera en bonne partie entre mes mains."

0
0