Citroën Communication

Hirvonen soulagé

Hirvonen soulagé
Par Eurosport

Le 21/10/2012 à 15:52Mis à jour Le 21/10/2012 à 15:55

"Je me sens comme si je remportais mon premier rallye !", a réagi Mikko Hirvonen après sa victoire, dimanche en Italie.

Mikko Hirvonen (Citroën WRT) s'est défendu d'avoir remporté une victoire par défaut, dimanche à Olbia. Après les abandons ou les fautes ayant écarté Sébastien Loeb (Citroën WRT), Jari-Matti Latvala (Ford WRT) et Petter Solberg (Ford WRT) de la liste des candidats à la victoire, le Finlandais n'a commis aucune erreur sur un terrain renfermant de nombreux pièges.

Propulsé leader à l'arrivée l'ES3, qui a mis son coéquipier nonuple champion du monde à pied, "Hirvo" a roulé de façon pragmatique pour contrôler Petter Solberg (Ford WRT), puis Evgeny Novikov (Ford M-Sport) à partir de l'ES7. "En tête avec plus d’une minute d’avance sur mes principaux adversaires, mes choix de pneus ont ensuite été volontairement conservateurs", a expliqué l'homme du jour, qui a signé quatre scratches (ES2, ES3, E4, ES8) en 16 secteurs chronos.

"Je me sens comme si je remportais mon premier rallye ! Il s'agit de ma première victoire avec Citroën et puis j'ai terminé cinq fois deuxième de ce rallye donc c'est vraiment une belle satisfaction de le remporter enfin !", a poursuivi le désormais quadruple vice-champion du monde (2008, 2009, 2011, 2012), qui n'avait plus gagné depuis le Rallye d'Australie 2011, avec Ford WRT. "Après une bagarre trop courte avec Sébastien [Loeb], c'est pourtant la patience qui m'a permis de m'imposer. Je suis heureux d'offrir ce moment à l'équipe, qui a tout fait pour faciliter ma progression. Nous avons énormément travaillé avec mon ingénieur ces dernières semaines et je sens que je gravis les échelons les uns après les autres. Je suis impatient d'être en Espagne pour clôturer en beauté cette saison !" Rendez-vous donc du 8 au 11 novembre.

Derrière Mikko Hirvonen, la relève pointe

"Le premier succès de Mikko [Hirvonen] et Jarmo [Lehtinen] avec Citroën figurait dans nos objectifs de fin de saison", a rappelé Yves Matton, le directeur de Citroën Racing. "Nous nous sentions quelque peu redevables envers eux depuis le Rallye du Portugal (ndlr : exclusion de la DS3 N.2 pour embrayage non-conforme) et c'est une grande joie de les voir triompher. Cette victoire ne leur a pas été offerte sur un plateau, ils ont dû adopter un très haut niveau de performance dès la première spéciale et tous les autres équipages de pointe sont partis à la faute dans la bagarre. Les derniers jours ont été longs et éprouvants, il fallait également vaincre un des parcours les plus difficiles de la saison. Après avoir remporté les titres Pilotes et Constructeurs au Rallye de France, nous complétons notre tableau de chasse avec la place de vice-champion du monde pour Mikko. Il ne lui reste plus qu'une marche à franchir dans sa carrière et nous nous y emploierons en 2013 !"

"J'ai fêté mes 22 ans le mois dernier et me voilà à la tête de deux podiums, deux 2e places (ndlr : après celle du Rallye du Portugal). Je suppose que ça devait se passer ainsi", a lancé Evgeny Novikov, 2e à 1'20"6. "Je suis ravi d'avoir pu démontrer une nouvelle fois que je suis fidèle au rendez-vous lorsque les circonstances le permettent, sans faire d'erreur. J'espère que ce deuxième podium de l'année m'aidera à monter un programme la saison prochaine", a ajouté le Russe, en allusion au retrait officiel de Ford l'an prochain.

"C'était très important pour nous d'abord de terminer ce rallye et pouvoir monter sur le podium est absolument fantastique", a confié l'Estonien Ott Tänak, 25 ans, 3e à 2'21"1. "Nous avons ressenti une émotion très étrange lors des derniers virages de la power stage. Certes nous avons bénéficié de conditions chanceuses mais nous avons fait une course intelligente, à un bon rythme et sans faire d'erreur. Je suis donc content".

0
0