L'équipe Huyndai, emmenée par son leader, le Belge Thierry Neuville, a remporté dimanche le rallye d'Ypres, 8e manche de la saison WRC disputée en Belgique, sans jamais avoir été mise en danger par sa grande rivale Toyota. De quoi redonner du suspens au championnat pilotes, même s'il reste dominé par le Français Sébastien Ogier, cinquième dimanche, qui compte désormais 162 points pour 124 à Neuville et le Britannique Elfyn Evans (Hyundai). Chez les constructeurs, Toyota voit son avance fondre à 31 points à quatre épreuves de la fin.

Neuville, bien à la maison

Rallye de Belgique
La fête à la maison ? Neuville en route vers un succès à domicile
14/08/2021 À 17:23
Tout au long des trois journées de compétition (deux autour d'Ypres, une à Spa), Neuville n'aura jamais été inquiété, même si son équipier irlandais Craig Breen a terminé dans ses talons, 2e à 30 secondes. Pour éviter toute prise de risques inutiles et l'écart avec les Toyota jugé suffisant (plus de 40 secondes), les positions avaient été figées dès samedi midi par les patrons de l'écurie sud-coréenne. "Ce ne sont pas des consignes mais une vive recommandation à la prudence", a expliqué le manager Andrea Adamo, puisque les consignes sont interdites par le règlement.
Neuville, auteur de sept temps scratch au total (sur 20 spéciales), a donc pu savourer sa victoire à domicile pour ce qui constituait une première épreuve WRC disputée au plat pays. "La pression était vraiment forte car nous étions attendus comme les grands favoris", a-t-il reconnu.
Il s'agit de sa 14e victoire en WRC et sa première depuis dix-sept mois après le Monte-Carlo en 2020. "C'est chouette de remporter ce premier rallye mondial sur la sol belge. Cela fera date dans mon palmarès. Les supporteurs ont été nombreux et extraordinaires", a déclaré le pilote à qui son légendaire compatriote, Jacky Ickx, a remis la coupe de vainqueur.

Thierry Neuville (Hyundai) - WRC Rallye d'Ypres 2021

Crédit: Imago

Ogier pris au piège des crevaisons

Pour trouver du suspens, il a fallu se concentrer sur la bataille pour la troisième place que se disputaient les trois Toyota d'Elfyn Evans, Kalle Rovanperä et Sébastien Ogier. Sur des routes ultra rapides, où les bolides frôlent régulièrement les 190 km/h sur des tronçons étroits et souvent glissants, les risques de crevaison étaient légion. Ogier en a fait les frais à deux reprises (vendredi et dimanche). "Nous savions que les crevaisons seraient le principal écueil de ce rallye. Surtout vu la fragilité des pneus. Cela s'est vérifié à mes dépens. Mais bon, on sort de ce rallye avec quelques points, c'est le plus important", a déclaré le Gapençais, également pénalisé en début de rallye par sa position d'ouvreur sur un asphalte poussiéreux.
Tout au profit du Finlandais Rovanperä, troisième et premier pilote Toyota, qui confirme ainsi que son succès le mois dernier en Estonie ne devait rien au hasard. A 20 ans, il était alors devenu le plus jeune vainqueur d'une manche WRC. "Je fais aujourd'hui (dimanche) la preuve que je peux être performant sur asphalte. J'ai vraiment apprécié le parcours. C'est très encourageant pour la suite de ma carrière", s'est-il réjoui.
"On me dit qu'il y a peu de chances que le rallye revienne au calendrier l'an prochain. C'est bien dommage car l'atmosphère était vraiment exceptionnelle et le tracé est très intéressant", a déploré pour sa part Craig Breen.
Rallye de Belgique
Neuville en tête à mi-parcours, Ogier 5e
14/08/2021 À 12:00
Rallye de Belgique
Neuville en tête après la première journée
13/08/2021 À 19:39