Citroën Communication

Loeb : Mission accomplie

Loeb : Mission accomplie
Par AFP

Le 13/03/2009 à 16:30Mis à jour

Sébastien Loeb (Citroën WRT) a attaqué sur l'asphalte vendredi pour se ménager un écart en prévision des spéciales "terre" de samedi et dimanche. Le quintuple champion du monde a fini en tête avec 41.8 sec d'avance sur Dani Sordo (Citroën WRT) et 1 min 00.2 sec sur Mikko Hirvonen (Ford WRT).

Un déluge de pluie est tombé sur le parc d'assistance de Limassol peu après le retour de Sébastien Loeb (Citroën WRT), leader incontestable et incontesté du rallye de Chypre au terme d'une première journée marquée de son empreinte.

"Au deuxième tour, j'avais des pneus très usés devant et neufs derrière, donc c'était très déséquilibré. Il suffisait de regarder le virage pour que la voiture tourne !", a plaisanté Loeb. "Une minute d'avance, c'est plus que ce qu'on pouvait espérer mais c'est ce qu'il faut pour tenir les deux prochains jours sur la terre", en passant le premier et donc en balayant la piste. En gérant au mieux son quota de 16 pneus terre, dont deux de secours en permanence dans la C4, en arbitrant entre les gommes plus ou moins usées, selon que l'asphalte était sec (matin), sale (après-midi) ou mouillé (dans l'ES6), Le triple vainqueur (2004 à 2006) a montré à ses rivaux qu'il restait le patron, à Chypre comme ailleurs.

Ogier frustré

"Ce n'est pas encore fini", a dit Malcolm Wilson, patron de Ford en WRC, en regardant les nuages qui s'amoncelaient sur les hauteurs de Limassol, juste avant le déluge. Comme s'il n'avait pas vu que ses deux Focus de pointe étaient complètement encerclées: deux C4 devant et trois Citroën juste derrière, emmenées par la Xsara d'un Petter Solberg rajeuni. "Cinquième, ce n'est pas mal, surtout que je n'avais jamais roulé sur asphalte avec cette voiture. C'était un peu comme une journée d'essais" , a dit le champion du monde 2003, année où il avait gagné à Chypre avec une Subaru.

Provisoirement sixième avec sa C4 du Citroën Junior Team, Sébastien Ogier a vécu une journée frustrante, entamée par une grosse erreur de notes de son copilote et conclue sous la pluie par des problèmes d'embrayage. En ce vendredi 13, le champion du monde Junior-WRC a quand même été plus chanceux qu'Henning Solberg (Ford Focus), victime d'une queue de poisson parfaitement exécutée par un conducteur de pick-up chypriote sur le parcours de liaison vers le départ de l'ES1. De quoi devenir superstitieux.

Citroën Communication

0
0