Citroën Racing

Loeb : "Nonuple, je ne connaissais pas"

Loeb : "Nonuple, je ne connaissais pas"
Par Eurosport

Le 07/10/2012 à 17:12Mis à jour Le 07/10/2012 à 23:31

Sébastien Loeb a obtenu sa neuvième couronne dans sa ville natale d'Haguenau. Un moment particulier devant un public venu en nombre.

Avec un neuvième titre consécutif de champion du monde, le palmarès de Sébastien Loeb a encore atteint un nouveau zénith ce dimanche. Le pilote alsacien a désormais hérité d'un nouveau qualificatif, inédit pour lui. "Nonuple, je ne connaissais pas. Mais on va s'y faire", a-t-il déclaré à la sortie de sa Citroën DS3 WRC. Pour autant, le Français de 38 ans est bien conscient de sa performance. "On réalise, c'est un grand moment. On rêvait au début du week-end de pouvoir revivre ça ici". C'est que Loeb a déjà connu une telle joie lors du Rallye de France, en Alsace. En 2010, il y avait déjà décroché son septième sacre.

Avec Daniel Elena, le copilote de tous ses succès en championnat du monde, Loeb a survolé l'exercice 2012. Au point d'être sacré avant les deux derniers rallyes. Il n'a laissé que des miettes à ses adversaires, avec huit succès en onze manches. "C'était une saison quasi parfaite", a-t-il admis. Il n'y a guère eu qu'un abandon au Portugal pour assombrir un ciel dégagé. Frédéric Banzet, directeur général de Citroën, qualifie sa performance "d'unique dans le sport auto". Une suprématie qui dure depuis 2004.

"Je n'aurai jamais imaginé un tel engouement"

La consécration de Sébastien Loeb est intervenue dans sa ville natale. Tout un symbole, mais pas un hasard. Les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands avec un parcours qui a fait la part belle à l'émotion. La dernière spéciale s'est déroulée dans les rues d'Haguenau, devant un public voué à la cause du pilote tricolore et venu en nombre pour garnir les tribunes. "Des drapeaux, des banderoles, c'était vraiment magnifique. Un grand merci à tous les supporters", a tenu à dire Loeb à l'arrivée.

Les fans de rallye et de la star alsacienne n'ont toutefois pas attendu ce dimanche pour se masser au bord de la route. "On le voit durant les spéciales qu'il y a vraiment beaucoup de monde. Il y a eu une super ambiance partout", a avoué le champion du monde. Le public a été omniprésent, à tel point que l'ES12 a été annulée à cause d'un trop grand nombre de spectateurs dans des zones interdites. Mais Sébastien Loeb ne garde que le positif. "C'est un bonheur pour moi de voir tout ça. Il y a quelques années, je n'aurai jamais imaginé que le Rallye de France en Alsace puisse prendre une telle envergure. Qu'il y ait un tel engouement autour du rallye et de moi".

L'annonce récente de son retrait de la course à une 10e couronne est désormais dans tous les esprits. Mais "honnêtement, je n'y pense pas trop. Je savoure le moment présent et pour le reste on verra plus tard", concède Loeb. Même si le titre est déjà en poche, il reste d'ailleurs deux rallyes à disputer. Avec deux nouveaux succès, il égalerait son record sur une saison. Il atteindrait ce chiffre symbolique de 10, à défaut de le briguer au niveau des titres.

0
0