Citroën Racing

Loeb, la huitième merveille

Loeb, la huitième merveille
Par Eurosport

Le 11/11/2011 à 18:27Mis à jour Le 11/11/2011 à 20:34

Sébastien Loeb (Citroën WRT) est champion du monde pour la 8e année consécutive. Ford a confirmé vendredi soir l'abandon définitif de Mikko Hirvonen sur casse moteur, suite à un ennui dans l'ES7.

Une nouvelle fois, Sébastien Loeb n'aura pas manqué son rendez-vous avec l'Histoire. Vendredi, au pays de Galles, le Français de 37 ans s'est couronné champion du monde des rallyes pour la huitième année consécutive. Titré sans interruption depuis 2004, l'as de Citroën World Rally Team a définitivement écarté son rival, Mikko Hirvonen (Ford WRT), victime d'une surchauffe moteur dans l'ES7 suite à un problème de radiateur.

Les mécaniciens de Ford WRT se sont lancés dans une mission impossible. Ils avaient trois heures "top chrono" pour réaliser un "miracle", de l'aveu même de Wilson. Peu avant l'heure limite, l'équipe à l'Ovale bleu a acté l'impossibilité d'offrir à Hirvonen le mince espoir de reprendre la course, et ainsi marquer les neuf points nécessaires afin de coiffer sur le fil, dimanche, un Loeb qui aurait à son tour été frappé par la malchance. Voilà comment après 2008 et 2009, Hirvonen s'est incliné pour la troisième fois face à l'Alsacien dans la dernière ligne droite. Moins rapide cette année, auteur seulement de deux victoires contre cinq au Tricolore, le Nordique aura misé jusqu'au bout sur la régularité.

Citroën Communication

Mais finalement, la rivalité la plus marquante de cette saison restera celle l'ayant opposé à son jeune coéquipier et compatriote Sébastien Ogier, alimenté par des consignes distillées de façon parfois maladroite et des mises au point médiatiques aigre-douces. Le plus grand rallyman de tous les temps, désormais seul octuple champion du monde dans une discipline élite automobile, va pouvoir savourer sa nouvelle gloire sans retenue, samedi et dimanche. Leader à l'issue de l'étape 1 avec 1.1 sec de marge sur Jari-Matti Latvala (Ford WRT), il a posé les fondations d'une nouvelle victoire finale, comme il en a pris l'habitude depuis 2008

0
0