Citroën Racing

Loeb n'a rien lâché

Loeb n'a rien lâché
Par Eurosport

Le 16/09/2012 à 15:05Mis à jour Le 16/09/2012 à 16:59

Au terme d'une fantastique bataille pour la 2e place, Sébastien Loeb (Citroën) a devancé Petter Solberg (Ford) pour 0"9, dimanche. Latvala s'est imposé pour la deuxième fois de la saison.

Sébastien Loeb (Citroën WRT) n'a peut-être pas remporté le Rallye de Grande-Bretagne, dimanche. Une performance accomplie par Jari-Matti Latvala (Ford WRT). Mais le dénouement a du le lui rappeler. A la lutte avec Petter Solberg (Ford WRT) jusqu'au bout pour la deuxième place, le Français a eu le dernier mot. Pour 0"9 après 324,46 km de spéciale ! Ce résultat lui permet de marquer vingt points (18+2 de la Power Stage) et d'envisager plus que sérieusement être titré début octobre chez lui en Alsace.

Pour espérer revivre le scenario de 2010 où il avait décroché le titre devant les siens, Loeb se devait de marquer de gros points, dimanche. Troisième avant le départ de l'étape 3, il a profité de la bonne tenue de sa DS3 WRC dans la matinée pour reprendre ses 6"4 de retard sur Petter Solberg. En deux spéciales, Loeb avait déjà dépassé le Norvégien avant de porter son avance à 2"9 à l'issue de la première boucle (ES16). Un matelas insuffisant pour relâcher la pression. Car dès l'ES17, première des trois ES au programme de l'après-midi, Solberg est repassé devant. Le chassé croisé s'est poursuivi dans Rheola 2 (ES18) et Loeb a repris le dessus pour 0"1 ! Avant de tout donner dans la Power Stage, l'ultime épreuve chronométrée. "C'était une belle bataille, incroyable", a commenté Loeb avant de féliciter son adversaire. "C'était sympa, a répondu Solberg, fataliste. C'est comme ça, il m'a repris du temps au milieu de la spéciale. Malgré tout, je suis très content de mon rallye. La voiture a très bien fonctionné."

Tout le week-end, la Fiesta WRC a en effet surclassé la DS3 WRC. Une domination matérialisée par le gain de 14 des 19 spéciales. "La voiture a très bien fonctionné. Je dédie cette victoire à l'équipe, a tenu à saluer Latvala, vainqueur de son 2e rallye de la saison, son 7e en carrière. C'est une grosse performance, on s'est bien battu." Ford a surtout mis fin à la domination de Citroën, vainqueur des cinq derniers rallyes. En revanche, l'équipe britannique n'a fait que retarder le sacre des Rouges, qui pouvaient décrocher le titre mondial des constructeurs dès ce week-end. La marque aux chevrons devrait néanmoins être titrée - tout comme Loeb chez les pilotes - à l'occasion du prochain rendez-vous, le Rallye de France, en Alsace (4 au 7 octobre).

0
0