Citroën Communication

Loeb : "Pas le droit à l'erreur"

Loeb : "Pas le droit à l'erreur"
Par Eurosport

Le 31/03/2010 à 12:14Mis à jour

Le sextuple champion du monde, le Français Sébastien Loeb, récent vainqueur au Mexique, considère qu'"aucun droit à l'erreur" ne sera permis lors du rallye de Jordanie qui débute jeudi aux alentours de la Mer Morte.

Q uelles sont vos premières impressions après les reconnaissances effectué e s ces derniers jours?

Sébastien Loeb : Après les fortes pluies du début du mois de mars, un gros volume de graviers a été utilisé pour réparer les routes. Ce sera la principale différence par rapport à l'édition 2008. Les trois premières spéciales ont l'air bien glissantes. Avec beaucoup de virages en dévers, en descente. Il y aura beaucoup de balayage. Mais je n'ai pas le choix. En tête du championnat ce sera à moi d'ouvrir la route jeudi.

Estimez-vous que les conditions de roulage en Jordanie seront les mêmes que celles rencontrées lors de votre succès mexicain?

S.L. : Oui. Cela peut s'en rapprocher. C'est un petit peu moins large et moins rapide mais à certains endroits, le sol n'est pas très différent. Les spéciales sont belles, techniques et intéressantes au niveau du pilotage. Souvent on n'a pas le droit à l'erreur. Il y a de gros rochers sur les bords de routes. Des virages en aveugle sur les sommets, sans arbre, sans aucun point de repère. Cela rend ce rallye difficile.

Vous avez dominé les Ford au Mexique ( ndlr : triplé Citroën), pensez vous que l'histoire peut se répéter?

S.L. : Non. Les Ford ne sont pas particulièrement à l'aise en altitude, notamment au Mexique. Ici on est même au-dessous du niveau de la mer et je pense qu'ils vont retrouver leurs marques et cela risque de donner lieu à des duels serrés.

Comment se traduisent ces conditions de course totalement différentes en termes de puissance?

S.L. : Toutes les voitures perdent environ 10 pc de puissance chaque fois qu'elles gravissent 1000 mètres en altitude. Au Mexique on était à 2700 mètres. On peut estimer grossièrement que l'on a retrouvé environ 80 cv depuis lors. Mais le moteur est optimisé et les réglages de la voiture sont sensiblement les mêmes qu'en Amérique latine. Seule la pression atmosphérique fait la différence.

0
0