Citroën Racing

Loeb prend les devants

Loeb prend les devants
Par Eurosport

Le 22/06/2012 à 08:37Mis à jour Le 22/06/2012 à 10:32

Le Français Sébastien Loeb (Citroën WRT) a terminé en tête la première journée du rallye de Nouvelle-Zélande, vendredi, devant son coéquipier finlandais Mikko Hirvonen qu'il a dépassé dans la dernière spéciale du jour.

Sébastien Loeb (Citroën WRT) n'a pas manqué l'occasion de s'installer en tête du Rallye de Nouvelle Zélande, vendredi. Le Français, deuxième avant le départ de la dernière spéciale, a repris 7"8 à Petter Solberg (Ford WRT) et 8"6 à Mikko Hirvonen (Citroën WRT) dans Te Akau North 2 (ES8). Une avance qui lui a permis de déloger son équipier de la tête de la 7e manche du Mondial pour 4"0 à l'issue de l'étape 1. Les deux hommes dominent largement puisque derrière Hirvonen, Evgeny Novikov (Ford M-Sport) pointe déjà à 1'31"0.

Les pilotes Citroën avaient fait un choix audacieux, vendredi matin, en choisissant de partir les premiers sur les pistes néo-zélandaises. Un choix délicat sur une surface où le balayage est censé gêner le passage des pilotes de tête mais où, lorsque les conditions d'humidité prennent le dessus, s'avère un avantage. Dans cette optique, Jari-Matti Latvala (Ford WRT) avait lui choisi de s'élancer en 13e position. Un choix payant dans un premier temps puisque le pilote Ford a signé le scratch dans l'ES1.

Latvala à la faute

Mais dès l'ES2, la boue sur les pistes a rendu les passages délicats. "Mikko, qui est premier sur la route, m'a devancé de dix secondes parce que derrière lui, ça commence déjà à devenir boueux", a reconnu Loeb, pourtant deuxième derrière Hirvonen. "Nous avions fait les meilleurs choix en décidant d’ouvrir la route et en chaussant les pneus tendres", a assuré pour sa part 'Hirvo'. La suite a validé les choix des pilotes de Satory, Hirvonen et Loeb concluant avec 16"0 d'avance sur Latvala et près d'une minute et trente secondes sur Petter Solberg, auteur d'un mauvais choix de pneumatiques.

Dans l'après-midi, Hirvonen et Loeb ont poursuivi leur duel, laissant le reste des troupes, à l'excepté de Latvala, à distance. Mais ce dernier a fini par capituler. A l'attaque dans l'ES7, le Finlandais est resté coincé dans une ornière. Reparti avec l'aide des spectateurs, il a perdu 4'47" sur les leaders et pointe à la 9e place à l'issue de l'étape 1. Une erreur qui a permis à Evgeny Novikov de remonter sur le podium à plus d'une minute trente secondes de Loeb, nouveau leader, après l'ES8.

Si la victoire ne devrait pas échapper aux pilotes Citroën, une bataille se dessine également pour la dernière place sur le podium. Novikov, Solberg et Tänak (Ford M-Sport) se tiennent en effet en 16"0 alors qu'il reste encore deux jours de course et 200 km chronométrés en 14 spéciales.

0
0