Hirvonen mène la danse

Hirvonen mène la danse
Par Eurosport

Le 12/02/2010 à 20:22Mis à jour

Sébastien Loeb (Citroën) a perdu le commandement du Rallye de Suède vendredi soir au profit de son éternel rival, le Finlandais Mikko Hirvonen (Ford) qui a su mieux tirer partie que lui des conditions de route qui avaient bien changé en quelques heures.

Sébastien Loeb (Citroën) a perdu le commandement du rallye de Suède vendredi après-midi au profit de son éternel rival, le Finlandais Mikko Hirvonen (Ford) qui a su mieux tirer partie que lui des conditions de route qui avaient bien changé en quelques heures. Après la super-spéciale disputée sur l'hippodrome de Karlstad en soirée et remportée par Loeb, le vice-champion du monde 2009 devance de six secondes le Français et de dix l'Espagnol Dani Sordo, également sur Citroën. Le vainqueur de l'édition 2008, le Finlandais Jari-Matti Latvala, 4e, précède Sébastien Ogier (Citroën C4), ravi d'être à pareille fête pour son deuxième rallye sur la neige. Et vendredi après-midi, de la neige il y en avait toujours autant dans la belle campagne suédoise mais beaucoup moins sur la route de Likenäs, la première spéciale de la journée qui avait tant souri à Loëb dans la matinée.

Dès huit heures, le pilote Citröen avait frappé fort en reléguant Hirvonen à près de deux secondes sur ce tronçon verglacé à souhait. Peu avant 14H00, il lui en concédait plus de dix sur ce même parcours... "Cette superbe spéciale ES2 qui était toute en glace le matin a été l'enfer au deuxième passage", a expliqué Loeb en sortant de son cockpit par un froid glacial.

" Mikko meilleur que moi"

"Certains ont eu la bonne idée de faire passer un rallye régional ou national au milieu ce qui a fait disparaître la glace et créé d'importants rails profonds de 10 cm, a-t-il expliqué visiblement déçu. On a donc trouvé la terre en dessous et cela a rendu la voiture inconduisible. On a l'impression de conduire un train et on ne décide pas trop des trajectoires."

"Dans ces conditions, on subit et c'est quelque chose que je n'aime pas du tout. Je dois reconnaître que dans ce genre d'exercice, Mikko est meilleur que moi", a lancé sportivement le sextuple champion du monde. Hirvonen, vainqueur d'une spéciale en matinée contre deux à Loeb, s'est rattrapé dans la seconde partie de la journée en remportant à son tour deux spéciales sur trois, l'ES6 de Viggen, revenant à Latvalla qui complète ainsi le succès Ford de l'après-midi.

La journée a également été bonne pour Sébastien Ogier. "Il n'y a devant nous que les quatre voitures officielles. C'est plutôt pas mal. Nous avons un rythme correct, loin de la grosse attaque. C'est notre premier rallye de Suède, on ne pouvait pas beaucoup rêver mieux", a estimé le pilote du Citröen Junior Team.

Rodéo de Solberg

D'autres envisageaient probablement un meilleur sort, à l'instar de certains pilotes nordiques. A commencer par le quintuple vainqueur de l'épreuve, le Finlandais Marcus Grönholm qui a perdu 12 minutes en raison de problèmes électriques rencontrés à Viggen cet après-midi alors qu'il était encore sixième au classement général. Ou encore Kimi Räikkönen qui a fait connaissance avec la "dure" loi du rallye. En fait, l'ancien pilote Ferrari a échoué dans un mur de neige molle et a perdu de précieuses minutes avant d'être pénalisé de 50 secondes. La star finlandaise figure au-delà de la 25e place avec plus de 30 minutes (bien trente minutes) de retard sur Hirvonen.

Petter Solberg, vainqueur de l'épreuve en 2005, a, lui, continué son rodéo après un tête à queue sur l'hippodrome de Karlstad jeudi soir. Il a cette fois percuté Matthew Wilson qui reprenait la piste devant lui dans Likenäs. "Je suis désolé, c'est de ma faute, mais j'espère néanmoins avoir encore du bon temps demain", a déclaré le bouillant norvégien tout sourire.

0
0