Loriaux : "Ce fut compliqué"

Loriaux : "Ce fut compliqué"
Par Eurosport

Le 10/02/2011 à 14:39Mis à jour Le 10/02/2011 à 15:26

A travers les défis relevés pour réaliser la nouvelle Fiesta, Christian Loriaux, directeur technique de Ford WRT, nous trace les grandes lignes de la nouvelle réglementation du WRC. Le cerveau belge explique que le passage à l'injection directe a été assez difficile.

A-t-il simplement fallu développer le moteur pour faire de la Ford Fiesta S2000 une Ford Fiesta RS WRC ?

Christian Loriaux : Non. La Fiesta S2000 a été une bonne base de travail pour nos ingénieurs mais il a fallu faire du développement bien au-delà) du moteur. Nous nous sommes assurés que nous étions contents de la suspension et du châssis, autant que de la transmission. Nous sommes dans l'ensemble confiants sur le fait que les pièces venant de la S2000 supporteront le surcroît de vitesse et de puissance de la WRC nouvelle génération.

Quel a été le plus gros challenge ?

Est.-ce que le développement du moteur a été le plus gros challenge ?

C.L. : Oui. L'injection directe est une bête complexe et nous avons travaillé en étroite collaboration avec les ingénieurs de Ford et notre préparateur moteur, Pipo Moteurs, en France.

Est-ce que les moteurs 2011 emmènent le WRC dans la bonne direction ?

C.L. : La réduction de la cylindrée était la route la plus pertinente à emprunter, à la fois pour les constructeurs et le sport du point de vue de la compétition. Et garder le turbo était la chose à faire. Ces moteurs demandent aux pilotes de rester plus dans les tours. Aussi, le son est meilleur, et c'est un aspect important du spectacle.

Combien de pièces la S2000 et la RS WRC ont-elles en commun ?

C.L. : A part la cage de protection tubulaire à l'intérieur de l'habitacle et la châssis, il n'y en a plus tellement. Pleins de pièces paraissent semblables mais elles ont été modifiées pour être plus légères, plus raides, apportant un plus à un niveau où à un autre.

Est-ce que la Fiesta RS WRC est plus difficile à piloter que la Focus RS WRC ?

C.L. : Les nouvelles règles en reviennent aux bases des WRC. Elles sont similaires en termes de châssis mais certaines technologies de la Focus RS WRC ont été bannies. Il n'y a pas de différentiel central actif, pas de départ automatisé et pas de palettes pour changer les vitesses derrière le volant. Ça réclame plus de qualité au pilote.

La voiture met donc plus en valeur le pilote ?

C.L. : Avant le départ d'une spéciale, le pilote appuyait sur un bouton qui contrôlait l'embrayage et le démarrage. Maintenant, c'est à lui de juger la traction, s'occuper de l'embrayage et du changement de vitesse pour décoller de la ligne de départ. Il a plus de trucs à faire et c'est une bonne chose pour un pilote qui veut être champion du monde d'être capable de s'élancer lui-même sans toute cette technologie.

Combien de tests avez-vous faits avec la Fiesta RS WRC ?

C.L. : Nous avons mis le moteur 2.0 litre de la Focus RS WRC dans la Fiesta S2000 en mars 2010. Nous n'avons pas fait plus de test jusqu'en août, lorsque nous avons installé un prototype du 1.6 litre (sans injection directe). A parti de là, nous avons testé sur la terre en Grande Bretagne, au Portugal, en France et en Espagne. Nous avons testé sur asphalte en Grande Bretagne, en France et en Espagne et sur la neige et la glace en Suède. Au total, nous avons couvert plus de 11.000 km.

Quels pilotes ont mené ces tests ?

C.L. : Les premiers travaux ont été conduits par des gars comme Henning Solberg, Matthew Wilson, PG Andersson et Andreas Mikkelsen. Même Malcolm Wilson a pris le volant, brièvement ! Tous les travaux récents consistant à parfaire le set-up ont été mené par Mikko Hirvonen et Jari-Matti Latvala.

Pensez-vous que la Fiesta RS WRC sera compétitive ?

C.L. : C'est le but que tout le monde s'est fixé. Nous pensons avoir développé une superbe voiture de rallye, mais nous ne disposons pas encore de référence pour la situer. Auparavant, nous pouvions comparer une version de la Focus RS WRC par rapport à une ancienne. Mais là, le règlement a changé et aucune comparaison n'est possible.

0
0