AFP

Loeb : "Ça m'ira comme ça"

Loeb : "Ça m'ira comme ça"
Par Eurosport

Le 12/02/2012 à 16:56Mis à jour Le 13/02/2012 à 17:42

Voici ce qu'ont déclaré les principaux protagonistes lors de l'Etape 3 du Rallye de Suède, dimanche.

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, 1er en 3 h 18 min 28.3 sec), après l'ES19 : "Là, maintenant, je suis plus relax. C'était difficile. En milieu de spéciale, il y avait des passages très serré. Il faut être bien réveillé pour attaquer."

après l'ES20 : "C'est un bon feeling. J'ai eu des difficultés dans la première ES (dans les premiers km). Mais depuis, j'ai été bien dans le rythme. Les spéciales sont propres. L'an dernier, j'y avais attaqué fort."

après l'ES21 : "Il y avait beaucoup de pierres visibles, j'ai assuré."

après l'ES22 (crevaison) : "Une pierre que je n'avais jamais vue sur cette spéciale !"

à l'arrivée : "C'est un super résultat après mon mauvais départ de championnat. J'avais une énorme pression sur les épaules. Nous voulons vraiment nous battre contre Citroën. En 2008, j'étais devenu ici le plus jeune vainqueur en mondial. C'est un sentiment fantastique. Les deux victoires (ndlr: celle de 2008 était sa première en WRC) ne se ressemblent pas du tout et pourtant les sensations sont bien comparables. Lorsque j'ai compris que j'avais touché cette pierre, que je n'avais jamais vue ni dans les reconnaissances ni dans le premier passage ce matin, j'ai failli défaillir ! Lundi, je vais rendre visite à mon médecin pour un contrôle cardiaque après les mésaventures de ma journée. Ma stratégie a payé."

Petter Solberg (Ford WRT, 4e à 1 min 14.3 sec), après l'ES22 : "Je pense qu'avec Jari [Latvala] on a heurté la même pierre."

à l'arrivée : "Je suis évidement déçu d'avoir perdu ma troisième place mais je suis troisième au classement mondial et assez proche des leaders, donc c'est un bon week-end. J'ai heurté la même pierre que Jari-Matti. Je n'ai pas coupé la corde du virage. Elle était bien au milieu de la route et je n'ai pu l'éviter."

Mikko Hirvonen (Citroën WRT, 2e à 16.6 sec), après l'ES19 : "Je n'étais pas du tout confiant. C'était très glissant, j'ai fait deux grosses glissades. Je fais des erreurs quand je n'ai pas un bon feeling. J'ai donc assuré."

après l'ES20 : "Nous avons procédé à des changements de set-up. Dans les serrés, la voiture est difficile à conduire. Je n'ai pas confiance. Je me concentre à garder ma place."

après l'ES21 : "Une ES absolument terrible. J'ai essayé autant que possible de ne rien taper. J'économise mes pneus pour la power stage."

à l'arrivée : "Je voulais gagner pour le team mais Jari [Latvala] était vraiment très rapide. Je n'ai pas pu en profiter vraiment car j'ai appris ses déboires une fois la spéciale ES22 terminée. Je suis assez content de moi néanmoins, j'ai fait tout ce que je pouvais pour le déstabiliser mais cela n'a pas marché."

Sébastien Loeb (Citroën WRT, 6e à 2 min 55.1 sec), après l'ES19 : "Il y avait trop de neige, je n'étais pas dans un bon rythme. J'essaie juste de rester sur la route. Ça m'ira comme ça."

après l'ES21 : "Je n'ai jamais piloté de façon aussi merdique."

après l'ES23 : "Cette ES était nocive : on avait 90% de chance de crever en attaquant."

à l'arrivée : "Je suis constant en Suède. Soit je termine 6e soit je sors de la route! C'est néanmoins un bon résultat dans l'ensemble. En plus on marque les trois points de la Power Stage. C'est tout ce qu'on pouvait espérer après la sortie de route. On reste en tête du championnat, ce qui n'est pas mal. Dans la power stage je me suis juste reconditionné pour l'attaque. Il y avait des grosses pierres et je suis surpris par les écarts que j'ai creusés. Vendredi, l'objectif était de recoller au duo de tête après ma pénalité de 10 secondes. Il fallait réussir à inverser la tendance. Il y avait un piège dans ce virage, et d'ailleurs, trois autres pilotes se sont fait surprendre. Jusque-là j'étais propre dans mon pilotage, et là j'en ai trop fait".

Mads Ostberg (Ford (M-Sport, 3e à 38.8 sec) : "La 3e place est très bien après la 2e position de 21011. Je n'étais pas en mesure de me battre contre Jari [Latvala] et Mikko [Hirvonen]."

Sébastien Ogier (Skoda S2000, 11e à 7 min 35.0 sec), après l'ES20: "Une belle spéciale. C'est juste le moteur... J'aurais aimé être plus rapide..."

Thierry Neuville (Citroën PH, 13e à 10 min 03.7 sec), après l'ES23 : "J'ai trop attaqué et commis quelques fautes. J'ai fait un tête-à-queue."

Ott Tänak (Ford M-Sport, abandon - moteur), après l'ES19 : "Hier, dans la seconde boucle, nous n'avions pas de turbo. Tout est redevenu normal. Les affaires reprennent !"

0
0