Ford WRT

Latvala lance sa saison

Latvala lance sa saison
Par Eurosport

Le 12/02/2012 à 14:51Mis à jour Le 13/02/2012 à 17:41

Jari-Matti Latvala (Ford WRT) s'est repris après sa gaffe du Monte-Carlo en dominant la 2e manche du Mondial. Le Finlandais n'a commis aucune faute en Suède, contrôlant Mikko Hirvonen (Citroën WRT). 6e, Sébastien Loeb (Citroën WRT) a gagné la power stage et reste n°1 mondial.

Jari-Matti Latvala (Ford WRT) a fait oublier sa bourde du Monte-Carlo. Tout juste passé leader, le fougueux finlandais avait flanqué sa Fiesta en contrebas de la route, dans l'ES4, et laissé ses rivaux se disputer les belles places. Ce week-end, en Suède, il a réparé sa bêtise d'une manière magistrale, en dominant le Rallye de Suède, qui l'avait consacré plus jeune vainqueur d'une épreuve WRC, en 2008. Passé en tête à l'arrivée de l'ES3 vendredi, le désormais leader de l'Ovale bleu n'a pas perdu ses moyens lorsqu'il s'est fait déloger de la 1re place par son ancien coéquipier, Mikko Hirvonen (Citroën WRT), deux chronos plus tard. Appliqué sur un terrain glacé, incluant parfois des portions de terre destructrices pour les clous, le pilote de la Fiesta n°3 a repris le flambeau dans l'ES8 pour ne plus le lâcher. Nanti de 23.0 sec d'avance samedi soir, il a encore attaqué dimanche matin. A raison, car une vilaine pierre l'attendait au détour de l'ES22. Sa marge de sécurité tombée de 35.6 sec à 8.4 sec, il ne s'en est pas montré perturbé. "Ça devrait aller !", a-t-il lancé, dans un sourire optimiste avant de négocier les deux derniers chronos.

Ford WRT

Le pari perdu de Hirvonen

"Je voulais gagner pour le team mais Jari était vraiment très rapide", a reconnu Hirvonen, 4e au Monte-Carlo. Le transfuge de Ford a offert son premier podium au Double chevron mais il espérait mieux, en qualité de lauréat de l'épreuve en 2010 et 2011. Il avait l'intention de pousser son compatriote dans ses derniers retranchements, mais des changements apportés à sa DS3, avant le départ de l'étape 3, ont eu raison de sa détermination. "Je n'étais pas du tout confiant", a-t-il relaté, au terme du premier chrono du jour (ES19). Avant de capituler. "Nous avons procédé à des changements avant de partir ce matin. Mais dans les serrés, la voiture est difficile. Je me concentre à garder ma place." La crevaison de la Fiesta de Jari-Matti Latvala dans l'ES22 n'aura créé qu'une brève illusion.

L'équipe 1 de Ford aura donc tenu jusqu'au bout pour la victoire. En revanche, la 3e marche du podium lui a échappée, suite aux déboires de Petter Solberg, victime de la même pierre que son coéquipier Jari-Matti Latvala. Mads Ostberg, du team 2 de Ford (M-Sport), en a ainsi profité. "La 3e place est très bien après la 2e position de 21011. Je n'étais pas en mesure de me battre contre Jari et Mikko", a admis le Norvégien, considéré à 24 ans comme une future pointure de la discipline.

Trois points de bonus pour Loeb

Derrière, Evgeny Nivikov (Ford M-Sport) n'a même pas eu à résister à la pression de Sébastien Loeb (Citroën WRT) pour la 5e place. Le Russe est persuadé d'avoir remporté une belle bataille contre le Français, mais ce dernier avait autre chose en tête : en finir au plus vite de son calvaire, sans gâcher ses chances de bien figurer dans la power stage. Son plan était parfait : c'est lui qui a empoché le bonus dans l'ES24, les accessits primés revenant à Solberg et Latvala, qui aura eu le cran de se battre jusqu'au bout.

Au championnat, l'octuple champion conserve sa position de n°1 mondial, avec 39 points, suivi de Hirvonen (32), Solberg (29) et Latvala (26). Citroën WRT patronne la compétition Constructeurs avec 65 points, devant Ford WRT (55 pts), qui a placé quatre voitures dans les cinq premiers.

Citroën Communication

0
0