Getty Images

Neuville, Ogier, Tänak : rendez-vous en terre inconnue

Neuville, Ogier, Tänak : rendez-vous en terre inconnue
Par AFP

Le 12/09/2018 à 15:23

RALLYE DE TURQUIE - Huit ans que le Championnat du monde des rallyes (WRC) n'avait plus fait escale en Turquie : la dixième manche de la saison, de jeudi à dimanche, emmène les rivaux Thierry Neuville, Sébastien Ogier et Ott Tänak en terre inconnue.

Le Rallye de Turquie se tient en effet pour la première fois dans la région de Marmaris, dans le sud-ouest du pays, sur un parcours de 17 spéciales et 312,44 kilomètres fait de routes ouvertes et de pistes rocailleuses sur lesquelles aucun n'a jamais roulé. Hormis les tests effectués ces dernières semaines sur des terrains similaires, les équipes ne disposent donc d'aucune donnée pour régler les voitures ou guider leurs choix de pneumatiques, et les équipages d'aucune note pour les diriger, rendant l'issue plus incertaine que jamais.

Terrains cassants et fortes chaleurs sont en tout cas au programme, laissant augurer de quelques surprises. "Le Rallye de Turquie est un saut dans l'inconnu pour tout le monde, résume le leader du Championnat du monde, le Belge Thierry Neuville (Hyundai), qui aura en outre le handicap d'ouvrir la route vendredi. Nous ne savons pas grand chose des spéciales, même si nous avons pu voir quelques vidéos."

"C'est la première fois depuis longtemps que nous disputons un rallye entièrement nouveau", rappelle pour sa part le quintuple champion du monde en titre, le Français Sébastien Ogier (M-Sport Ford), qui compte 23 points de retard sur Neuville au classement des pilotes.

"Notes toutes neuves"

"Il aura fallu beaucoup travailler pendant les reconnaissances car Julien (Ingrassia, son copilote, ndlr) et moi devons prendre des notes toutes neuves pour chaque kilomètre !", ajoute-t-il. Derrière les deux principaux adversaires dans la course au titre - et ce depuis quelques années déjà - pointe, de plus en plus menaçante, l'ombre d'un nouveau concurrent : l'Estonien Ott Tänak (Toyota), vainqueur des deux derniers rallyes. Après ses succès en Finlande et en Allemagne, celui-ci pointe en effet à treize longueurs d'Ogier et 36 de Neuville.

"Bien sûr, nous avons eu de très bons résultats récemment, mais j'appréhende toujours les choses rallye par rallye", assure le pilote de 30 ans, alors que ses devanciers revendiquent courir avec la couronne mondiale pour principal objectif. "L'important est de marquer beaucoup de points pour défendre notre titre", annonce ainsi le Français. Le Belge, lui, veut "tout faire pour préserver (sa) position en tête du Championnat".

Sébastien Ogier (M-Sport Ford)

Sébastien Ogier (M-Sport Ford)Getty Images

Après une première spéciale urbaine dans la station balnéaire de Marmaris jeudi soir, direction le nord-est vendredi et l'ouest samedi, à chaque fois pour deux boucles de trois spéciales. Quatre ES sont enfin au programme dimanche, dont l'incontournable Power Stage.

Le premier Rallye de Turquie a été organisé en 2000. Trois ans plus tard, il intégrait le calendrier du WRC, remporté par l'Espagnol Carlos Sainz (Citroën) à Kemer, près d'Antalya. Pour sa dernière édition en 2010, l'épreuve se déplaçait plus près d'Istanbul, dans la partie asiatique du pays. Ogier et Neuville étaient déjà de la partie, devancés par le Français Sébastien Loeb (Citroën). Le nonuple champion du monde domine le palmarès avec trois succès. Citroën compte quatre victoires.

0
0