AFP

Loeb a le champ libre

Loeb a le champ libre
Par Eurosport

Le 01/11/2008 à 14:30Mis à jour

À l'issue de la 2e étape du Rallye du Japon, dominée par les Ford, Sébastien Loeb a profité de l'abandon de son plus rude concurrent Petter Solberg dans l'ES 18 pour maintenir sa troisième place au classement général. Le 5e titre mondial se rapproche pour

Sur des spéciales très glissantes, parsemées de cailloux, ornières et autres embûches, le quadruple champion du monde en titre a continué à assurer sa place sur le podium, qui lui permettrait de coiffer dimanche à Sapporo une cinquième couronne, sans attendre la dernière manche au pays de Galles début décembre. Menacé un temps par Petter Solberg (Subaru Impreza), qui effectuait une remontée spectaculaire dès l'ES12 (Nikara, 31,12 km) et reprenait la 4e place à son coéquipier Chris Atkinson, Sébastien Loeb gardait tranquillement le cap, sans prendre de gros risques, contrairement au champion du monde 2003.

Car dans l'après-midi, Petter Solberg, qui mettait la gomme pour revenir sur le Français, abandonnait dans l'ES18 après avoir cassé sa suspension dans une sortie de route. Une aubène pour l'Alsacien. Le champ libre, le pilote et sa Citroën terminaient sereinement la 2e étape, dans la super-spéciale couverte du Sapporo Dome, avec plus de deux minutes d'avance au général sur Chris Atkinson (4e). Poussé par son coéquipier Jari-Matti Latvala, le Finlandais Mikko Hirvonen conservait quant à lui sa première place, finissant la journée sur les chapeaux de roues (meilleur temps dans l'ES 17 et l'ES 18), avant de baisser de rythme dans les deux dernières super spéciales.

Opéré, Pivato va mieux

Blessé dans une sortie de route de la Ford Focus pilotée par le Belge François Duval, vendredi, le copilote français Patrick Pivato a finalement été opéré deux fois à l'hôpital de Sapporo. Les deux fractures (bassin, tibia droit) ont d'abord été réduites dans la soirée, puis une hémorragie interne a provoqué un nouveau passage au bloc opératoire qui s'est terminé vers une heure du matin. L'état de santé de Pivato, champion de France 2004 avec Stéphane Sarrazin, a continué à s'améliorer pendant la matinée mais il devra rester immobilisé pendant plusieurs semaines et ne sera bien sûr pas au départ du rallye de Grande-Bretagne, début décembre aux côtés de Duval.

0
0