From Official Website

Le retour de Grönholm

Le retour de Grönholm
Par Eurosport

Le 24/02/2009 à 11:30Mis à jour

Retiré depuis fin 2007, le double champion du monde Marcus Grönholm va effectuer son retour en WRC au volant d'une Subaru, début avril.

Le rêve l'habitait depuis sa retraite, fin 2007, et berçait les amoureux de rallyes, pilotes compris. Marcus Grönholm a comblé tout le monde en annonçant lundi, sur le site officiel wrc.com, qu'il serait au départ de la 4e manche du championnat du monde, disputée du 1er au 4 avril au Portugal. A 41 ans, le double champion du monde (2000, 2002) redevenu fermier replongera dans la compétition, après une année sabbatique réclamée par sa famille et le besoin de voir grandir ses trois enfants.

Couvert de gloire chez Peugeot Sport (1999-2005) puis chez Ford WRT (2006-2007), le grand Finlandais se glissera dans une Subaru Impreza version 2008 louée à Prodrive, la société de David Richards qui engageait officiellement les bolides de la marque japonaise jusqu'au retrait brutal du constructeur en décembre dernier, pour cause de crise économique.

"J'ai pris ma décision il y a quelques jours", a confié le pilote aux 30 victoires et 150 rallyes à wrc.com. "Je suis de retour. Tout le monde porte son attention sur moi, et peut-être suis-je stupide, mais si c'est pour repiloter tout en s'amusant, alors pourquoi pas ?", a-t-il ajouté.

Tout juste rangé des voitures, l'adversaire préféré de Sébastien Loeb avait effectué l'an dernier un test secret avec Subaru WRT pour jauger le matériel et se laisser tenter par l'idée d'apparitions ponctuelles sur des terrains choisis. Comme la Finlande où il a triomphé sept fois.

Grâce au soutien des promoteurs du Rallye du Portugal, épreuve "terre" du Mondial, et Vodafone, il défendra ses chances avec Timo Rautiainen, son co-pilote depuis 1995. Avec le sens des réalités. "Je ne prendrai pas le départ dans le but de gagner car je veux surtout comparer ma vitesse par rapport aux pilotes habituels dans les premières spéciales. L'important sera de ressentir de la confiance et du plaisir, en revenant sur une épreuve que j'apprécie beaucoup et dont je connais bien les spéciales. Mon objectif est de signer de bons chronos".

Pour l'instant, il ne sait pas quoi espérer d'une monture qui n'a plus gagné en Mondial depuis 2005. Il vient de l'essayer en Norvège et la testera le mois prochain pour se faire une idée plus précise. Et ce n'est qu'après le Rallye du Portugal qu'il en dira plus sur son avenir en WRC.

0
0