Ott Tänak est en tête du rallye du Portugal. Thierry Neuville, lui, a abandonné, pendant que Sébastien Ogier pointait à la 5e position après avoir balayé la route en raison de son statut de leader du Championnat du monde. Après la dernière étape du jour, une courte super-spéciale en duel sur un circuit de rallycross, la Hyundai i20 de l'Estonien, 4e du championnat grâce à son succès au rallye Arctique Finlande, devançait la Toyota Yaris du Britannique Elfyn Evans de six secondes et la Hyundai de l'Espagnol Dani Sordo de neuf secondes.
"Cela a été une journée exigeante, il s'est passé beaucoup de choses avec beaucoup de soucis. J'ai hâte de me reposer avant de repartir demain", a déclaré en fin de journée le champion du monde 2019 et vainqueur au Portugal la même année. "La journée a été dure. On va voir ce qu'on peut faire demain avec quelques voitures devant nous", a réagi Sébastien Ogier, dont la Toyota comptait 24 secondes de retard sur Tänak après avoir ouvert les pistes sablonneuses du centre du Portugal pour le reste du peloton, un handicap dont n'a pas su profiter Thierry Neuville, dauphin du Français au départ de cette 4e manche du Championnat du monde des rallyes (WRC).
Rallye du Portugal
Evans l'emporte, Ogier toujours leader du championnat
23/05/2021 À 13:28

Neuville "surpris"

Le Belge a sérieusement dû abandonner pour la journée après avoir endommagé la roue arrière droite de sa Hyundai en heurtant un talus en raison d'une note "trop optimiste", a expliqué le pilote, qui pointait alors à la deuxième position du classement général. "On était parti sur un gros rythme ce matin afin de jouer la gagne malgré notre position de départ. Tout était sous contrôle mais on a été surpris dans l'ES7", a-t-il ajouté sur les réseaux sociaux.
Ogier en a profité pour remporter la spéciale et se hisser à la 5e position du classement général, en même temps que Tänak prenait la tête du rallye en doublant aussi son coéquipier Dani Sordo, qui a calé dans la fatidique ES7. Pour ce premier rallye sur terre de la saison, le Français cherche un troisième succès après ceux de Monte-Carlo et en Croatie le mois dernier. Le pilote de 37 ans, qui vise un huitième titre pour sa dernière année à temps plein en WRC, parviendrait ainsi à dépasser le record historique de cinq victoires au Portugal, qu'il détient ex-æquo avec le Finlandais Markku Alén.

Villas-Boas poursuit son "rêve"

Le Français Pierre-Louis Loubet (Hyundai) a été le premier à faire les frais des cassantes pistes lusitaniennes, devant abandonner dès la deuxième spéciale du jour. L'entraîneur de football portugais André Villas-Boas, passé par Porto, Chelsea ou Marseille, qui participait au volant d'une Citroën C3 en catégorie WRC3, réservée aux pilotes privés, a lui continué à vivre son "rêve" de "passionné de sport automobile" en terminant la journée à la 40e position.
https://i.eurosport.com/2021/05/21/3137328.jpg
Le public portugais, habituellement très enthousiaste, a été autorisé à assister au spectacle à condition de respecter les règles sanitaires de distanciation sociale et d'éviter les rassemblements trop importants, ce qui semblait être le cas en fin de journée dans les tribunes du circuit de Lousada, bien garnies mais pas totalement. Samedi, le peloton WRC a prévu deux boucles de trois spéciales dans les régions de Braga et Porto (nord), avant une étape chronométrée sur un parcours urbain de 3,3 km à Porto.
Rallye du Portugal
La boulette : Tänak casse une roue et laisse le champ libre à Evans
22/05/2021 À 17:38
Rallye du Portugal
Tänak domine la matinée sur le Rallye du Portugal, Ogier toujours 5e
22/05/2021 À 11:12