Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Ott Tänak dominait le rallye du Portugal avant d'être stoppé net par un bris de suspension dans l'avant-dernière spéciale de samedi, laissant la voie libre à Elfyn Evans pendant que Sébastien Ogier suivait en 3e position, avec une minute de retard. Nouveau leader du classement provisoire, le Gallois et sa Toyota Yaris avaient une dizaine de secondes d'avance sur la Hyundai i20 de l'Espagnol Dani Sordo à l'issue de la deuxième journée de cette quatrième manche du Championnat du monde des rallyes (WRC).
Avant l'erreur fatale de Tänak, Ogier, leader du championnat après ses succès à Monte-Carlo et en Croatie, s'était déjà rapproché du podium en gagnant une position face au Japonais Takamoto Katsuta, son coéquipier chez Toyota. L'Estonien avait dominé les débats de la journée mais a fini par connaître le même sort que l'autre homme fort de Hyundai, le Belge Thierry Neuville, qui a violemment heurté un talus dans l'avant-dernière spéciale de la veille, alors qu'il était en 2e position.
Rallye du Portugal
Evans l'emporte, Ogier toujours leader du championnat
23/05/2021 À 13:28
Champion du monde 2019 et dernier vainqueur au Portugal la même année, Tänak n'a pas pu franchir la ligne d'arrivée de l'ES14 d'Amarante, la plus longue étape courue sur les exigeantes pistes en terre du centre et du nord du pays. "Je crois que c'est fini pour lui aujourd'hui", avait réagi le Team principal de Hyundai, Andrea Adamo, pendant que Tänak et son copilote étaient arrêtés au bord de la piste, s'affairant autour d'une roue arrière droite disloquée. C'était un nouveau coup dur pour Hyundai, mené par Toyota au classement des constructeurs et dont les espoirs reposent désormais entièrement sur les épaules de Sordo, un pilote auquel la marque coréenne n'avait pas fait appel depuis le Monte-Carlo.

Nouvel abandon de Neuville

Dauphin d'Ogier en championnat au départ du Portugal, Neuville est reparti samedi matin mais a dû se retirer à nouveau à la mi-journée, pour réparer son châssis encore endommagé par l'accident de la veille et se donner une chance de glaner quelques points lors de la "power stage" dimanche en fin de rallye.
Grâce aux déboires des pilotes Hyundai, Elfyn Evans aura une nouvelle occasion de remporter le quatrième succès de sa carrière, à condition de ne pas répéter le type d'erreur commise dans le dernier virage du rallye de Croatie, qui a permis à Ogier de lui ravir la victoire in extremis pour six dixièmes de seconde. Avant de s'élancer sur la terre lusitanienne, Evans était troisième du championnat, à dix points du Français, qui vise un huitième titre pour sa dernière année à temps plein en WRC.
Le débat sera tranché dimanche au cours de cinq spéciales sur une distance totale de 49,5 km, avec deux passages sur le mythique tracé de Fafe et sa célèbre bosse. "Demain la journée sera longue", a d'ores et déjà prévenu le Français qui, après avoir dû ouvrir la route vendredi, s'est efforcé samedi de ménager ses pneus tendres pour reprendre l'avantage dans les derniers kilomètres d'un rallye qu'il a déjà remporté cinq fois, égalant en 2017 le record historique du Finlandais Markku Alén. "Demain sera une journée compliquée", a confirmé Evans.
Rallye du Portugal
Tänak domine la matinée sur le Rallye du Portugal, Ogier toujours 5e
22/05/2021 À 11:12
Rallye du Portugal
Tänak en tête, Villas-Boas 40e
21/05/2021 À 20:08