Complètement fou. Improbable. Dingue. Vous pourrez coller le qualificatif que vous souhaitez pour décrire la performance de Sébastien Loeb lors de ce Rallye Monte-Carlo 2022. Deuxième à 21" de son rival et compatriote Sébastien Ogier, samedi, le nonuple champion du monde des rallyes a complètement renversé la table dimanche à l'issue des dernières spéciales.
Avec sa nouvelle copilote Isabelle Galmiche, le nonuple champion du monde s'est offert une 80e victoire en WRC et un 8e Monte-Carlo. Il a égalé le record de succès en Principauté détenu par son compatriote Ogier (8 au total, mais 7 en WRC), malheureux 2e après une crevaison dans l'avant-dernière spéciale. Le champion du monde en titre a terminé à 10"5 de Loeb qui a remis M-Sport sur le devant de la scène en WRC.
Rallye du Portugal
Loeb de retour... pour un duel avec Ogier ? "Si je peux me battre avec lui, c'est top"
19/04/2022 À 13:58

Une crevaison et Ogier a tout perdu

Loeb a gagné, mais Ogier a surtout perdu. Alors qu'il filait vers un succès logique et bien construit au volant de sa Toyota, le Gapençais s'est retrouvé dans de beaux draps après avoir assuré lors des 14e et 15e spéciales dimanche matin. Il comptait d'ailleurs 24"2 d'avance sur Loeb avant d'attaquer l'avant-dernière spéciale de la journée. Puis, dans cette fameuse 16e spéciale - La Penne / Collongues 2 - Ogier a été victime d'une crevaison lors de la seconde partie du tracé. Après avoir pris la décision de ne pas s'arrêter, il a concédé 34"2 à Loeb, vainqueur de cette ES16 complètement folle.
La 17e spéciale, le shakedown, a confirmé le succès à venir de Loeb, qui avait attaqué les 14,26 kilomètres en mode gestion. Prudent, pour conserver son avance de 9"5, et bien navigué par sa copilote, Isabelle Galmiche, qui succédait ici à l'historique Daniel Elena, le natif d'Haguenau a assuré sa victoire finale en prenant la 4e place à 8" de Kalle Rovanperä (Toyota). Classé 5e, une seconde derrière Loeb, Ogier n'a rien pu faire lors de ce shakedown.
Loeb-Ogier dans un mano à mano de luxe. Le WRC a pu profiter d'un duel entre les deux derniers titans de son histoire alors qu'il entre tout juste dans l'ère hybride. Pour Ogier, cette dernière apparition au Monte-Carlo a tourné à la mauvaise blague. On reverra l'octuple champion du monde deux autres fois cette saison, mais son départ vers l'endurance va probablement figer ce duel dans le temps, sans qu'il n'y ait de lendemain en Mondial.
Pour Loeb, ce 8e succès va-t-il lui donner l'envie de plus ? Après avoir longtemps négocié une pige avec M-Sport pour conduire la 4e Ford de l'écurie privée de Malcolm Wilson, et trouvé un accord en décembre juste avant de partir pour le Dakar, le Français avait glissé son envie de faire plus d'apparitions en cette saison 2022. C'était juste avant qu'il gagne ce Monte-Carlo. A bientôt 48 ans, le 26 février, il en est devenu le plus vieux vainqueur. Papy Loeb se porte plus que bien quand même. Et nous, forcément, on en redemande.
https://i.eurosport.com/2022/01/20/3292747.jpg
Dakar
Lategan devant Loeb, al-Attiyah limite la casse
06/01/2022 À 23:46
Dakar
Loeb dauphin d'Al-Attiyah, coup dur pour Peterhansel : le résumé de l'étape 1B
03/01/2022 À 11:16