La tendance depuis deux ans est aux planches 100% freestyle. Ce sont des shapes parfaitement adaptés aux petits tricks ludiques sur les boxs, rails, en flat, sur les kickers
petits à moyens, c'est à dire dans les snowparks. Vous aurez deviné que la tendance Twin et 100% freestyle nous vient directement des Etats-Unis, où le marché se résume à cela. Là-bas, les polyvalentes ne se vendent presque plus. Le freestyle progresse au détriment du freeride et le marché des polyvalentes régresse légèrement, même si aujourd'hui, les planches sont bonnes à tout faire, ce qui n'était pas forcément le cas il y a quelques années.
Les meilleurs exemples sont les Uninc de Burton ou la Prospect de Salomon avec leurs spatules elliptiques qui apportent plus de flottabilité sans rajouter de longueur.
Swatch
O’Neill Evolution
15/01/2008 À 10:53
En freeride, on sort de la mode longboard pour descendre sur des tailles proches des 160, mais avec des pintails (planches plus larges devant que derrière). Les modèles extrêmes dans le genre sont par exemple la Dupraz et la Fish de Burton.
Les nouveautés technologiques
Les carres
Rome reprend son idée de carres en bronze, un métal tendre, parfait uniquement pour le jib. Le bronze se déforme au lieu de casser en cas de contact trop violent avec le métal.
Le « Magne Traction » créé par Lib Tech arrive chez Gnu, Roxy et Rossignol. Pour visualiser le concept, imaginez une carre ondulée comme la lame d'un couteau à pain. Le but est de générer plus d'accroche en réduisant la longueur en contact avec la neige et donc, d'augmenter la pression de contact. Sur une planche classique, la pression est aux points larges, au nose et au tail, ainsi que sous les pieds. Avec le Magne Traction, les appuis se font de façon mieux répartie.
Salomon arrive avec le système « Equalizer ». L'objectif est le même que le Magne Traction, c'est à dire de ramener la pression sous le patin pour éviter de se faire guider uniquement par les extrémités. Les carres ont trois lignes droites, une sous chaque pied et une sous le patin qui redistribuent la pression de façon plus homogène. Cela rajoute de la maniabilité.
Au niveau des spatules, les marques gagnent en poids en enlevant de la matière sur le relevé. Ride est le leader en la matière avec des spatules très affinées.
La plus grosse révolution de l'année arrive de Burton. Cela fait cinq ans que leurs ingénieurs travaillent dessus. Ainsi cette année, deux systèmes voient le jour : le E.S.T. (pour Extra Sensory technology) et le I.C.S. (pour Infinite Channel System).
Le E.S.T. est le nouveau système d'embase pour les fixations adapté uniquement au I.C.S. qui se trouve donc être le nouveau système sur la planche pour attacher les fixations. Adieu les inserts. Les fixations E.S.T. ne fonctionnent qu'avec les planches I.C.S., mais les planches I.C.S. peuvent recevoir n'importe quel type de fixation.
L'avantage du E.S.T. est de ne plus avoir d'embase rigide et le pad peut être retiré pour arriver à une fixation baseless. Avec EST, on est censé avoir un ride plus doux, une connexion plus sensible et un profil de flex plus vrai. Bref, ne faire qu'un avec sa board. Il ne fait pas de doute que le système va être largement adapté dans le future à d'autres modèles de planches.
On notera aussi l'arrivée de Quiksilver qui se met à faire des boards. Leur modèle Organica est un modèle développé par Stéphane Radiguet (ex shaper Nidecker puis Zag). Le modèle sera proposé en 4 tailles : 150, 154, 158 et 162, les deux premières étant destinés à une pratique freestyle "jib/park" et les deux dernières plus FS/FR.
La marque Rome poursuit son ascension. Aux US, elle commence même à faire de l'ombre à certaines majors. Elle sort cette année une fixations haut de gamme, la Targa. La marque garde la structure hybride fibre de verre en embase pour plus de sensations avec un arceau alu (allégé) qui apporte à la fois précision et confort. Ils ont ajouté à cela un spoiler avec membrane réactive pour du pop mais sans sensation de rigidité, un amorti talon en EVA, des straps modulables et un strap orteil en accordéon pour un calage parfait de toutes les bottes. Une manière de pouvoir effectuer ses réglages sans outils.
Enfin, on ne peut pas oublier de citer Beyondsnow et sa fixation révolutionnaire. Nous n'avons pas essayé et donc, nous nous garderons de donner un jugement. Le modèle Strap In a été étudié pour une grande facilité de chaussage et s'adaptable à toutes les boots. Le 2ème objectif est d'éliminer les pressions inutiles.
Swatch
Yoz extrem: London Ride (2)
12/01/2008 À 08:45
Swatch
Yoz extrem: London Ride (3)
12/01/2008 À 08:22