Mathématiquement, les chiffres lui étaient favorables et les statistiques l"élevaient au rang de grandissime favori. S"ils ambitionnaient de conserver une chance de décrocher la timbale à Hawaï au début du mois prochain, Taj Burrow devait en effet passer un tour de plus que le leader du championnat et Kelly Slater deux. En revanche, une victoire était synonyme de sacre pour Fanning qui a donc préféré être lui-même maître de son destin plutôt que de miser sur un faux-pas de ses rivaux.
Il a dominé lors de l'ultime round Kai Otton tandis que Slater et Burrow échouaient respectivement en huitième et en quart. « Quand je me suis réveillé, j'ai eu un bon pressentiment. J'ai su que la journée serait fructueuse », racontait à qui voulait l'entendre le héros qui a fêté son avènement avec son pote Joël Parkinson. Un dénouement dans la logique d'un exercice au cours duquel il a été d'une régularité exemplaire, en triomphant d'entrée, à domicile, à Gold Cost, puis en figurant toujours au minimum dans le dernier carré, excepté à Trestles (USA).
Pas épargné par la vie
Swatch
O’Neill Evolution
15/01/2008 À 10:53
Subtil mélange de puissance et de fine technique, rigoureux et volontaire, le garçon est loin d'être un dilettante. Au contraire, son obstination s'est avérée payante, lui qui avait terminé troisième en 2005 et 2006 et quatrième en 2003. Il succède ainsi au palmarès à Slater, bien sûr, mais également à un autre Aussie, le célèbre Mark Occhilupo, lauréat en 1999 : « Prendre la suite d'Occi est incroyable. C'est une véritable légende, un personnage à part et tellement sympa. Idem en ce qui concerne Slater qui a inspiré tous les kids du circuit ». Occi était d'ailleurs là afin de féliciter son compatriote : « Je suis ravi de lui transmettre le flambeau. J'ai des frissons rien qu'en y pensant. Cela faisait huit ans que le titre n'était pas revenu en Australie. Je suis persuadé qu'il y restera encore quelques saisons ». Il n'a peut-être pas tort puisque sur la plage d'Imbituba, le podium était trusté par les Océaniens.
Enfin en haut de l'affiche, « Micktor », 26 piges et futur marié, n'a pas été épargné par la vie. Eduqué par une mère célibataire qui s'occupe à présent de sa carrière, il a perdu son frère aîné dans un accident de voiture alors qu'il était adolescent. A noter que l'on connaîtra le meilleur jeune de l'année, Jéremy Flores ou Kai Otton, à l'issue de la mythique épreuve sur le majestueux spot de Pipeline à compter de 7 décembre.
Swatch
Yoz extrem: London Ride (2)
12/01/2008 À 08:45
Swatch
Yoz extrem: London Ride (3)
12/01/2008 À 08:22