tour defrance - Eurosport
 
Article
commentaires
Cyclisme > Tour de France

Trois étapes en Corse en 2013

Trois étapes en Corse en 2013

Par AFP
Dernière mise à jour Le 06/12/2011 à 14:46 -
Par AFP - Le 06/12/2011 à 14:46
La centième édition du Tour de France, qui partira pour la première fois de Corse, commencera en 2013 par trois étapes sur l'île de Beauté, de Porto-Vecchio à Calvi. "Pour la centième édition, nous voulions un départ inédit, spectaculaire, esthétique", a expliqué Christian Prudhomme.

C'est désormais officiel. Le Tour de France 2013 partira bien de Corse. La convention pour le Grand Départ a été signée mardi à Ajaccio par Paul Giacobbi, président de la Collectivité territoriale, et Christian Prudhomme, directeur du Tour, qui ont officialisé l'accord annoncé le mois dernier.

Après les opérations préliminaires prévues à Porto-Vecchio, où un bateau fera office de salle de presse pour les nombreux médias attendus, la première étape (201,5 km), au parcours favorable aux sprinteurs, reliera la ville de la Corse du Sud à Bastia en faisant une boucle par Bonifacio. La deuxième étape (153 km) traversera la Corse, de Bastia à Ajaccio en passant par Corte, sur un itinéraire accidenté voire montagneux. Une côte raide, à Ajaccio, précèdera l'arrivée jugée à hauteur des îles Sanguinaires. La troisième étape, courte (145 km) et dense, ira d'Ajaccio à Calvi en traversant les calanche de Piana, qui appartiennent au Patrimoine mondial.

L'Assemblée s'est prononcée "à l'unanimité, toutes tendances confondues", a insisté Paul Giacobbi qui a souligné "le rendement extraordinaire" de l'investissement (de l'ordre de 3 millions d'euros au total). Paul Giacobbi s'est montré très confiant sur la réussite de l'opération qui représente aussi un défi logistique compte tenu de la géographie de l'île. Le Tour, qui n'a encore jamais visité la Corse depuis sa création en 1903, n'est parti d'une île qu'une seule fois en plus d'un siècle (Dublin en 1998). "Si nous n'avions pas apporté des garanties aux organisateurs, de façon précise et méticuleuse, il n'y aurait pas d'annonce de départ aujourd'hui", a souri le dirigeant corse. "Pour la centième édition, nous voulions un départ inédit, spectaculaire, esthétique", a résumé Christian Prudhomme. "Avec la Corse, nous aurons tout cela. La montagne dans la mer, c'est ce que vous allez nous offrir, ce que vous allez offrir au monde entier".