2011 Tour méditerranéen Vacansoleil Feillu - AFP
 
Article
commentaires
Cyclisme > Tour Méditerranéen

Feillu, le bol d'air de Vacansoleil

Feillu, le bol d'air de Vacansoleil

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 10/02/2011 à 21:48 -
Par Eurosport - Le 10/02/2011 à 21:48
Le Français Romain Feillu (Vacansoleil) s'est imposé au sprint jeudi lors de la 2e étape Tour méditerranéen entre Saint-Cannat et Rousset. Son compatriote Thomas Voeckler (Europcar), vainqueur la veille, conserve le maillot de leader.

Très en forme en ce début de saison, Romain Feillu (Vacansoleil) collectionnait jusque-là les places d'honneur. Ce jeudi, il a décroché son premier bouquet de la saison à l'issue du sprint de la 2e étape du Tour Méditerranéen. Feillu devance in extremis les Italiens Davide Appolonio (Sky) et Danilo Napolitano (Acqua & Sapone), à l'issue d'un parcours riche d'une seule difficulté majeure, le col des Portes, où Rémi Pauriol (FDJ) n'a eu aucun mal à conserver son maillot de meilleur grimpeur. Contrairement à la veille où cinq hommes s'étaient échappés jusqu'au bout, même pour une poignée de secondes, le Français Anthony Colin (Roubaix Lille Métropole) n'a pas été récompensé de ses efforts.

Parti dès le 35e kilomètre, il n'a en effet jamais réussi à distancer le peloton (moins de trois minutes au km 70) et se faisait reprendre à 17 kilomètres du but. Un scénario de course parfait pour l'aîné des frères Feillu, qui avait reconnu le tracé le matin même de l'étape. "J'y ai vraiment cru, surtout que c'est toujours plus facile quand il n'y a qu'un coureur échappé plutôt que cinq ou six avouait l'ancien porteur du maillot jaune sur le Tour de France 2008. Dans une arrivée comme celle-là, le principal adversaire c'est le placement..."

Et, au vu du résultat, Feillu l'a bien maîtrisé. Pour l'équipe néerlandaise Vacansoleil, plongée dans la controverse avec la nouvelle affaire touchant Riccardo Ricco, hospitalisé dimanche pour un malaise dû à une autotransfusion, la victoire de Romain Feillu s'apparente à un immense bol d'air frais.