ERC

Récap de la saison : 11e succès pour Loix sur ses terres et triomphe en ERC

Récap de la saison : 11e succès pour Loix sur ses terres et triomphe en ERC
Par ERC

Le 10/12/2016 à 05:00Mis à jour Le 10/12/2016 à 05:07

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Freddy Loix remporte le Kenotek by CID LINES Ypres Rally et accentue son record en enregistrant une 11e victoire dans la classique belge du Championnat d'Europe FIA des Rallyes au prix d'une passionnante lutte.

Freddy Loix a très bien démarré la deuxième journée en Belgique avec sa Skoda Fabia R5 en s'imposant dans l'ES8 devant le plus rapide de la première journée, Bryan Bouffier. Le Français est resté dans la course à la victoire durant les trois spéciales suivante, mais a dû s'arrêter sur le bord de la route en raison d'un problème de boîte de vitesse sur sa Citroën DS3 R5.
La pression sur Loix n'est pas retombée pour autant. Stéphane Lefebvre était déchaîné. Il avait débuté la journée avec 31,7 secondes de retard sur la tête mais le pilote WRC et champion Junior ERC 2014 a remporté les six premières spéciales et a réduit l'écart à seulement 5,3 secondes. Toutefois, alors qu'il était en mesure de prendre la tête il s'est arrêté dans l'ES14 a cause de la casse de sa boîte de vitesse. Le Français remporte tout de même le Colin McRae Flat Out Trophy.

Ces péripéties ont offert à Loix 45,8 secondes d'avance sur le deuxième avant de débuter la dernière boucle du week-end. Il a augmenté cet avantage à 56,8 secondes et a remporté son 11e rallye à Ypres, le quatrième d'affilée.

Kris Princen a pris la deuxième place dans sa Peugeot 208 T16 alors qu'il avait débuté la journée quatrième. Il a perdu du temps dans l'ES12 à cause d'un tête-à-queue mais il s'est reconcentré et a remporté l'ES14, à l'issue de laquelle il a accroché sa position finale grâce à l'abandon de Lefebvre.

Bernd Casier complète un podium 100 % belge avec sa Ford Fiesta R5 et décroche un podium longtemps attendu. Il a chipé la place à Vincent Verschueren dans un ultime effort dans l'avant-dernière épreuve et s'est ensuite imposé dans l'ES17 pour assurer le résultat.

Verschueren avait remporté de spécial pendant la première journée, mais il avait qu'une deuxième journée beaucoup plus difficile, avec quelques erreurs dont notamment en tête-à-queue dans la spéciale finale qui l'a fait chuté en cinquième position derrière Hermen Kobus. Le néerlandais remporté deux épreuves dans la boucle finale avec sa Fabia R5.

L'octuple champion de Belgique Pieter Tsjoen a mis fin à une série de rallye malchanceux et grimpe à la sixième place grâce a une deuxième journée sans problème. Jaromír Tarabus et Claudie Tanghe sont restés au coude à coude toute la journée et c'est finalement le pilote belge qui s'est imposé pour la septième place dans la spéciale finale. La perle belge, Kevin Demaerschalk aurait difficilement pu débuter le rallye de pire façon. Celui-ci a perdu plus de trois minutes dans le changement d'un pneus dans la première spéciale, mais a su remonter jusqu'au neuvième place avec sa DS3 R5 devant Antonín Tlustak (Fabia R5).

Didier Duquesne A cassé deux roues de sa Fabien R5 lors d'un tête-à-queue mais a rallié l'arrivée et termine 11e. Le suivant au classement est le champion ERC 1994 Patrick Snijers. Il a vécu un début de rallye très difficile mais a surgit de derrière le top 30 dans les six dernières spéciales. Jaroslav Orsák n'a pas eu la possibilité de terminer dans son cinquième top 5 en autant de rallyes à cause d'une crevaison dans l'ES9 et d'une sortie de route dans l'ES14 tandis que Dávid Botka a été contraint à l'abandon à cause d'un problème mécanique.

Après son accident dans la première spéciale, le prétendant au titre Alexey Lukyanuk a repris la route lors de la deuxième journée avec l'espoir d'inscrire quelques points mais n'est pas allé plus loin que l'ES9. Tombé en panne d'essence dans l'ES2, Ghislain de Mevius est revenu et a terminé trois fois dans le top 5 dans la dernière boucle.

Comme d'habitude, une récompense de 20 000€ est attribué au sept premiers. Ainsi, à la mi-saison, 100 000€ ont d'ores et déjà été distribués.


Griebel se défait d'Ingram pour enfin remporter son premier rallye en Junior ERC
Marijan Griebel a finalement réussi à remporter da première victoire en Championnat Junior ERC, 12 mois après qu'une crevaison l'en ait empêché dans la spéciale finale à Ypres. L'Allemand avait réussi à se défaire de son coéquipier de l'Opel Rallye Junior Team, Chris Ingram, et comptait un peu moins de 10 secondes d'avance jusqu'à l'ES13. Finalement l'écart à l'arrivée est de 30,5s mais, en accrochant la deuxième place pour la troisième fois d'affilée cette saison, Ingram accroît son avance en tête du championnat. Julius Tannert complète le podium et offre un triplé à l'équipe ADAC Opel Rallye Junior. Dominik Brož (Ford Fiesta R2) se classe quatrième et termine son troisième rallye en Junior ERC. Il est suivi par les Peugeot 208 R2 de Joonas Tokee, Kristóf Klausz et de la débutante Catie Munnings. Cette dernière remporte l'ERC Femmes après l'accident de Melissa Debackere dans l'ES7. Łukasz Pieniążek a lâché sa quatrième place dans l'avant-dernière spéciale suite à un problème sur son Opel Adam R2. Les débuts impressionnants de Callum Devine en Junior ERC n'ont malheureusement pas porté leurs fruits. Il a terminé son rallye dans un fossé dans l'ES9. Nikolay Gryazin (208 R2) a repris la route et a été le plus rapide de l'ES11, mais il n'est pas allé plus loin.

Scattolon hérite d'une victoire improbable en ERC2
Alors qu'il était très en retard, Giacomo Scattolon, a remporté une victoire inattendue en ERC2, sa première, à l'occasion du Kenotek Ypres Rally. Tibor Érdi Jr avait pris énormément d'avance sur l'Italien, un peu en difficulté, et semblait se diriger tout droit vers sa deuxième victoire de suite à Ypres en ERC2. Le Hongrois, régulier, avait grimpé en 14ème place du classement général mais est sorti de route dans l'ES14 et a été contraint d'abandonner. Scattolon devient le premier pilote, à part Wojciech Chuchała, a remporté un rallye en ERC2 cette saison et réduit son retard sur le Polonais, absent de cette étape, au classement.

0
0