AFP

Bundesliga : Accroché à Augsbourg, Leipzig a quelques regrets

Accroché à Augsbourg, Leipzig a quelques regrets
Par AFP

Le 03/03/2017 à 23:03Mis à jour Le 04/03/2017 à 00:11

BUNDESLIGA - Dominateur dans l'ensemble, le RB Leipzig n'a pas saisi l'opportunité de revenir provisoirement sur le Bayern Munich en concédant un nul à Augsbourg (2-2) vendredi, en ouverture de la 23e journée.

Le RB Leipzig pouvait faire mieux. Le promu a laissé filer une chance de revenir provisoirement à deux points du Bayern Munich en concédant le nul (2-2) à Augsbourg, un adversaire pourtant largement à sa portée, vendredi. Les "Taureaux" pointent pour quelques heures au moins à quatre points du club bavarois, qui aura l'occasion de prendre un peu plus le large samedi à l'extérieur contre le 7e, Cologne. Leipzig reste cependant solidement accroché à sa deuxième place, avec provisoirement 9 points d'avance sur le troisième Dortmund, qui accueillera Leverkusen samedi dans son chaudron du Signal Iduna Park. Augsbourg, 13e du championnat, était pourtant l'une des équipes les plus faibles à domicile cette saison, avec seulement 3 victoires et 10 buts marqués en onze matches avant ce vendredi.

Logiquement, le RB a donc pris le jeu à son compte. L'entraîneur Ralph Hassenhüttl disposait de tous ses joueurs majeurs, le Guinéen Naby Keita en milieu récupérateur, le Suédois Emil Forsberg en meneur de jeu, ou encore Timo Werner le buteur. C'est d'ailleurs sur une superbe ouverture en profondeur de Keita, à la 25e minute, que Timo Werner a égalisé (1-1), répondant rapidement à l'ouverture du score de Kostas Stafylidis pour Augsbourg (1-0, 19e). Werner, qui fêtera le 6 mars ses 21 ans, compte désormais 14 buts au compteur. A distance des vedettes Aubameyang et Lewandowski (19 buts chacun), il s'impose cependant discrètement mais sûrement comme un buteur très régulier de Bundesliga.

Les ultras d'Augsbourg ont manifesté eux aussi...

Puis Leipzig prenait l'avantage à la 52e minute, lorsque Marvin Compper l'arrière central reprenait victorieusement de la tête un corner tiré par Forsberg (2-1). Mais les visiteurs ne parvenaient pas à tuer le match, malgré des occasions franches, et c'est finalement Augsbourg qui tirait les marrons du feu, en égalisant par Martin Hinteregger (2-2, 60e).

En tribune, les supporters "ultras" d'Augsbourg avaient déployé avant le match des calicots géants représentant les deux taureaux de Red Bull, barrés d'une immense barre rouge, comme un panneau de stationnement interdit. Moins agressivement qu'à Dortmund ou Mönchengladbach récemment, les supporters manifestaient encore une fois leur opposition au modèle économique de Leipzig. Le RB, fondé, financé et dirigé par la firme Red Bull, fait l'objet de la vindicte de supporters "traditionalistes", qui reprochent à la marque autrichienne d'utiliser un club de foot uniquement comme support publicitaire, au mépris de la "tradition populaire" du football allemand.

0
0