AFP

Lille file en finale grâce à son large succès face à Bordeaux (5-1)

Lille étrille Bordeaux et obtient son ticket pour le Stade de France

Le 26/01/2016 à 23:04

COUPE DE LA LIGUE - A la peine en championnat, les Lillois ont étrillé Bordeaux au Stade Pierre-Mauroy (5-1) grâce à des réalisations signées Benzia (7e), Soumaoro (45e), Bauthéac (56e), Boufal (90e+3) et un csc de Sané (41e). Ils sont qualifiés pour la finale programmée le 23 avril et y rencontreront le vainqueur du match entre le PSG et Toulouse, prévu mercredi.

Bordeaux restait sur onze matches sans défaite toutes compétitions confondues depuis début décembre. Sa belle série s'est arrêtée de manière brutale face à Lille (5-1) en demi-finale de la Coupe de la Ligue mardi. Les Girondins sont passés au travers dans le Nord à l'image de son gardien Prior, coupable sur l'ouverture du score de Benzia (7e). L'égalisation de Chantôme (33e) contre le cours du jeu aura été de courte durée. Sané (41e c.s.c.), Soumaoro (45e), Bauthéac (56e) et Boufal (90e+3) ont ensuite permis au LOSC de décrocher la première qualification de son histoire pour une finale au Stade de France dans cette compétition. Il affrontera le vainqueur de l'autre demie entre le PSG et Toulouse mercredi.

Encore sonnés par la grave blessure au genou de Carrasso le week-end dernier, les dirigeants bordelais n'ont pas dû être rassurés par la prestation de Prior, sa doublure. Fébrile sur ses premières interventions, le portier girondin a encaissé un but gag en se télescopant avec Contento et permettant ainsi à Benzia de débuter le festival du soir (1-0, 7e).

Antonetti toujours perdant en finale

Dépassé par la vitesse du jeu des Dogues, privés pourtant de Boufal et Mavuba remplaçants, Bordeaux s'est retrouvé rapidement étouffé. Sagnol a eu beau sortir rapidement Poko, hors sujet, pour le remplacer par Sané (25e) ou lancer Ounas en seconde période, son coaching n'a rien changé.

L'ex-capitaine girondin a même marqué contre son camp d'un lob improbable sur une intervention devant Lopes (2-1, 41 c.s.c.) avant de voir Soumaoro se racheter (3-1, 45e) d'un tir à bout portant après avoir permis à Chantôme d'égaliser (1-1, 33e) sur une erreur d'appréciation dans sa surface.

Devant son public, Lille s'est racheté après avoir concédé une défaite surprise face à Troyes (1-3) samedi en championnat. Le LOSC a pu s'appuyer sur un Benzia étincelant et un infatigable Bauthéac, auteur du quatrième but d'une splendide aile de pigeon (4-1, 56e). Le cinquième, signé Boufal d'un subtil lob (90e+3), a conclu une soirée parfaite pour les supporters du stade Pierre-Mauroy.

Les Nordistes privent les Girondins de finale pour la première fois en sept apparitions dans le dernier carré. Une compétition qui n'a jamais souri jusqu'au bout à Frédéric Antonetti. Le coach des Dogues a disputé trois finales avec Bastia (1995), Nice (2006) et Rennes (2013). Il les a toutes perdues mais le 23 avril au Stade de France, Antonetti espère soulever enfin le trophée du vainqueur et sauver la saison jusque-là morose de son nouveau club.

0
0