AFP

Nancy qualifié pour les demi-finales après sa victoire à Nantes (0-2)

Plus réaliste que Nantes, Nancy sera dans le dernier carré

Le 10/01/2017 à 20:19Mis à jour Le 10/01/2017 à 21:35

COUPE DE LA LIGUE - Nancy est le premier qualifié pour les demi-finales. Mardi, les Lorrains sont allés s'imposer à Nantes (0-2). Ils ont surtout eu le mérite d'être plus réalistes que les Canaris.

Inefficace au possible, Nantes a tendu le bâton pour se faire battre ce mardi soir. À la Beaujoire, les Canaris ont fait preuve d'une trop grande maladresse pour espérer aller plus loin en Coupe de la Ligue. Tout le contraire de Nancy qui, ultra-réaliste, s'est imposé (0-2) et valide son billet pour les demi-finales grâce à des réalisations de Maurice Dalé (31e) et Joffrey Cuffaut (45e+2). C'est la première fois depuis 2006, année de leur titre, que les hommes de Pablo Correa rallient le dernier carré de la compétition. Pour Nantes, il s'agit du premier revers depuis l'arrivée sur le banc de Sergio Conceiçao, vainqueur de ses quatre premiers matches.

    Seize tirs. Trois cadrés. Et une soirée à oublier pour les Nantais. Stérile, leur domination s'est exercée d'entrée. Le capitaine Guillaume Gillet a donné le ton avec une frappe au-dessus (5e). Et après deux nouvelles occasions de Stepinski (24e) et Sala (28e), Nancy a puni une première fois. Sur un contre, Koura, lancé à la limite du hors-jeu, est venu buter sur le pied de Dupé. Mais le ballon a poursuivi sa course vers le but, si bien que Dalé n'a eu qu'à jouer de sa puissance pour le pousser de la tête au fond des filets (31e). Nantes ne s'en est jamais vraiment remis. Mené au score pour la première fois depuis le début de l'ère Conceiçao, le 17e de L1 a semblé sonné tout le reste de la première période. Au terme de laquelle Nancy a fait le break. Décalé par Puyo sur un coup-franc lointain, Cuffaut a trompé Dupé d'une frappe limpide au ras du poteau.

    Déjà diminué par le départ de Clément Lenglet vers Séville, la défense nancéienne a vite été orpheline de son capitaine Michael Chrétien, sorti à la 36e pour une blessure aux ischio-jambiers. Mais elle a tenu bon, bien aidé par les ratés adverses.

    La seconde période a été une caricature de la première. En moins de dix minutes, les Nantais se sont procurés quatre grosses occasions de la tête (49e, 53e, 56e et 58e). Sans jamais trouver le cadre. Amine Harit, 19 ans, n'a cessé de percer le bloc lorrain. Mais le prodige de 19 ans a trop souvent manqué de précision pour bonifier ses fulgurances.

    Nancy étale un peu plus sa belle série

    L'entrée en jeu d'Arizteguieta, qui s'est procuré d'entrée une double occasion (68e, 69e), n'a rien changé. Le siège nantais s'est poursuivi jusqu'à la libération des Lorrains qui auraient pu corser l'addition sans la parade de Dupé face à Puyo (82e).

    La belle série se poursuit pour Nancy. Récompensé de sa résilience, le 13e de L1 poursuit son aventure en Coupe de la Ligue 1 en signant, toutes compétitions confondues, un sixième match consécutif sans défaite.

    0
    0