Panoramic

La Croatie domine la Turquie (1-0)

Séduisante d'entrée, la Croatie sera à surveiller de près

Le 12/06/2016 à 16:53Mis à jour Le 12/06/2016 à 17:00

EURO 2016 – Dominatrice sur l'ensemble du match, la Croatie a réussi son entrée dans le tournoi en s'imposant devant la Turquie grâce à un but de Luka Modric. Les Croates, séduisants, ont affiché leurs ambitions pour la suite de l'épreuve.

La Croatie a fait parler sa technique. Les Croates ont décroché les trois points face à la Turquie pour leur premier de l'Euro 2016 (1-0). Un succès bienvenu dans ce groupe D relevé et homogène (Espagne, République tchèque). Grâce notamment à un grand Luka Modric – auteur d'une frappe superbe pour ouvrir le score -, les Croates ont fait un grand pas vers les huitièmes de finale de cet Euro à 24. Et ils ont montré qu'il faudra bien compter sur eux s'ils restent sur cette lancée et montent en puissance au fil des matches.

Dans une belle ambiance au Parc des Princes, la Croatie a dominé une Turquie, qui a manqué d'impact pour gêner les artistes croates. Avec leur milieu si séduisant, les Croates ont pris l'ascendant au fil de cette rencontre animée et rythmée, l'une des plus plaisantes de ce début d'Euro. Si la première période a été assez équilibrée, la seconde a clairement été à l'avantage de la sélection aux damiers.

Modric royal

Alors qu'Arda Turan n'a pas été à la hauteur des attentes côté turc, la Croatie a pu compter sur ses leaders. Ivan Rakitic a été précieux dans l'entrejeu, Super Mario" Mandzukic a pesé sur la défense turque, Ivan Perisic a fait de grosses différences sur son côté après la pause et bien sûr, il y a eu Luka Modric. Le milieu du Real Madrid a été déterminant au cœur du jeu par son activité et sa science. Cerise sur le gâteau : il a été décisif avec sa volée lumineuse, un vrai bijou (0-1, 41e).

Le seul bémol : le manque de réalisme des Croates, qui n'ont pas su se mettre à l'air malgré leurs nombreuses occasions après la pause. Mais les coéquipiers de Modric ont commencé fort et devront confirmer face à la République tchèque vendredi. Pour la Turquie - qui perd son premier match comme lors de ses trois premières participations (1996, 2000, 2008) -, il faudra montrer un autre visage face à l'Espagne, notamment dans le combat.

0
0